Le Royal Opera House condamné à indemniser un altiste pour un traumatisme auditif

Reconnaissance d'un traumatisme auditif au sein d'un orchestre

Audition musicien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Haute Cour de Grande-Bretagne a statué à l’unanimité le 17 avril 2019 que le Royal Opera House n’avait pas pris les mesures raisonnables pour protéger l’audition de Christopher Goldscheider, altiste au sein de l’orchestre. Le Royal Opera House n'a pas non plus pris de mesures concernant les niveaux de bruit dangereux avant que M. Goldscheider ne se blesse, a déclaré le tribunal. L'opéra va maintenant être condamné à payer 750 000 £ de dommages-intérêts à Goldscheider.

Le musicien, âgé de 45 ans lors de l’accident acoustique (2012), a fait valoir qu’il ne pouvait plus écouter de la musique à cause du choc acoustique qui a provoqué une hypersensibilité auditive permanente, des acouphènes et des vertiges.

« Je suis reconnaissant à la Cour d'avoir reconnu qu'il aurait fallu faire davantage pour me protéger, moi et d'autres musiciens, contre le risque de problèmes auditifs permanents et bouleversants... », a déclaré l'altiste à la BBC.

« Nous voulons tous trouver un moyen de participer et de partager l'expérience de la musique en direct d'une manière sûre et accessible et j'espère que les conseils que la Cour d'appel a donnés dans mon cas aideront les autres... et j'espère que le Royal Opera House m'aidera maintenant à reconstruire ma vie », a dit le musicien après le verdict.

Rappel de l’affaire : Un musicien fait condamner un orchestre pour un traumatisme audifif

Christopher Goldscheider, altiste, a passé 10 ans au sein du Royal Opera House de Londres. En 2012, il a subi un traumatisme auditif après avoir répété « La chevauchée des Walkyries » prélude de l’acte III de l’opéra Die Wlkürie de Richard Wagner (fréquemment repris au cinéma, par exemple dans le film Apocalyse Now).
L’altiste était assis dans la fosse d’orchestre juste devant les cuivres, constitués par 1 tuba, 9 cors, 4 trombones et 4 trompettes. Le musicien portait des protections auditives individuelles (bouchons auditifs). Le musicien a fait valoir qu'il avait été exposé à des niveaux de bruit inacceptables parce que les 18 membres de la section des cuivres étaient placés directement derrière lui dans la fosse de l'orchestre, comparant les décibels émis à ceux d'un moteur d’avion à réaction (137 décibels).
Le musicien se plaignait de souffrir de vertiges, acouphènes, hyperacousie et qu’il était dans l’incapacité de travailler au sein de l’orchestre.
En mars 2018, la Haute Cour anglaise avait statué sur la plainte de l’altiste que le Royal Opera House avait contribué à la perte auditive du musicien du fait du niveau de bruit auquel il avait été exposé au sein de l’orchestre lors de cette répétition. Bien que des protections individuelles aient été fournies, le tribunal a conclu que celles-ci étaient insuffisantes. Goldscheider a subi « un choc acoustique » de l’oreille droite malgré le port de protections auditives de 25 dB, et doit être indemnisé en conséquence.
Le Royal Opera House avait alors fait appel de cette décision. Mais désormais (avril 2019) celui-ci a perdu en appel et doit indemniser le musicien.

C'est la première fois qu'un tribunal décide que le « choc acoustique » doit être indemnisé, selon la BBC, et cette décision est susceptible d'avoir des effets considérables dans le secteur de la musique.

Imprimer