Revue Médecine des arts N°85 numéro spécial musiciens

Revue Médecine des arts N°85 numéro spécial musiciensSanté des artistes, santé du musicien

Numéro 85. Numéro spécial santé du musicien
Approche médicale et scientifique des pratiques artistiques

Port Gratuit

Les articles de la revue ne sont pas vendus indépendamment, le prix de 14 euros correspond au prix de l'ensemble de la revue, tous les articles et les chroniques

Un numéro de la revue Médecine des arts d'exception sur la santé du musicien.

Les musiciens d'orchestre sont exposés à des risques spécifiques, une étude épidémiologique descriptive présente les troubles musculo-squelettiques dans les orchestres de Flandre en Belgique.

Les musiciens peuvent bénéficier d'une prise en charge préventive en pratiquant la méthode Feldenkrais, une méthode qui aide à prendre conscience du mouvement.

Si aujourd'hui on connait bien le risque auditif auquel est exposé le musicien lors de sa pratique en concert, le risque auditif lors des répétitions personnelles est moins étudié. Une étude vient mettre en évidence ce risque auditif et l'importance de la protection auditive dans ces situations de pratique souvent plus fréquentes que les concerts et les répétitions en ensemble.

L'analyse biomécanique du geste du musicien est la base de la compréhension du risque et de la définition d'une stratégie préventive spécifique pour résoudre notamment les mauvais usages. Dans cette étude, l'auteur analyse avec précision les aspects biomécaniques liés à la tenue du médiator.

Faire de la musique n'est pas un stress en soi, mais jouer devant un public est une autre affaire. L’auteur analyse les circonstances et les facteurs qui favorisent l'émergence du trac et de l'anxiété de performance.

Dans ce numéro, on retrouve aussi les chroniques habituelles Edito et Travail d'artiste.

Edito Médecine des arts N°85

Je pense d’abord avec mon corps

Musicien d’orchestre : un métier à risque ? Enquête dans les orchestres flamands

Page 4 - 13

Afin de faire face aux problèmes de santé susceptibles de survenir dans l’exercice d’une profession, il revient au médecin du travail d’établir un plan de prévention. Les problèmes de santé des musiciens professionnels ont fait l’objet de recherches dans différents pays. L’objectif de cette étude est d’examiner quels sont les problèmes de santé chez les musiciens d’orchestre en Flandre (Belgique). Un questionnaire a été conçu à partir de la littérature médicale et distribué à 391 musiciens d’orchestre professionnels exerçant en Flandre et à Bruxelles et pratiquant la musique classique. Il ressort des 151 réponses obtenues que les troubles les plus fréquents sont d’ordre musculaire et articulaire. Les plaintes auditives sont également nombreuses. Les troubles musculo-squelettiques sont principalement localisées dans les zones des épaules et du cou, en particulier chez les musiciennes. Leurs homologues masculins sont le plus souvent affectés de douleurs au niveau du dos. Cette étude montre un lien significatif entre les troubles musculo-squelettiques et le genre d’une part, et le stress dû au travail d’autre part.
Docteur Trees Dooms

Mots clés : musicien professionnel ; musicien d’orchestre ; santé ; troubles musculo-squelettiques ; genre ; stress ; santé au travail.


Méthode Feldenkrais® et pertinence dans la prise en charge des troubles musculo-squelettiques des musiciens

Page 14 - 30

La Méthode Feldenkrais® est une méthode d’éducation somatique conduisant ses pratiquants à prendre conscience de leur mouvement dans l’espace et dans leur environnement. La littérature scientifique concernant l’effet de la Méthode Feldenkrais® se développe depuis les années 1990. Huit études portant sur la prise en charge des troubles musculo-squelettiques sont retenues. Sur le plan méthodologique, les populations étudiées, le type de pathologies prises en charge, les paramètres évalués, le type de protocole proposé, varient d’une étude à l’autre : en conséquence il est difficile de vraiment conclure sur l’efficacité de la Méthode Feldenkrais®. Une tendance forte se dégage néanmoins : tout d’abord, la Méthode Feldenkrais® permet une amélioration significative de la symptomatologie douloureuse. Ensuite, d’autres résultats prometteurs sont à retenir : l’amélioration de la posture vers une posture plus érigée, la diminution de l’effort perçu lors d’une tâche motrice spécifique par exemple.

Au vu des exigences de la pratique instrumentale, de la fréquence des troubles musculo-squelettiques chez le musicien, la Méthode Feldenkrais® peut constituer une aide au traitement et à la prévention des troubles musculo-squelettiques dans cette population. Enfin, au-delà de l’aspect médical ou préventif, cette méthode est aussi un moyen pour le musicien d’améliorer sa gestuelle, de parvenir à réaliser le juste effort lors de la pratique, d’être plus performant et probablement plus endurant.

Des études complémentaires seront nécessaires afin de confirmer et d’élargir les résultats obtenus, afin de conforter le bien-fondé de la Méthode Feldenkrais® chez le musicien.
Docteur Sophie Gleizes-Cervera

Mots clés : Méthode Feldenkrais® ; musicien ; troubles musculo-squelettiques liés à la pratique musicale ; prévention ; santé.


Un musicien, un instrument... un risque auditif ?

Page 32-36

Les études sur les risques auditifs chez les musiciens sont convergentes sur les niveaux sonores élevés lors des répétitions et des concerts. Aussi des mesures collectives de prévention primaire sont-elles prises dans les lieux où s’exerce la pratique professionnelle de la musique. Mais les musiciens sont-ils toujours conscients des risques auditifs lors de leur pratique personnelle ? Selon l’instrument pratiqué, les niveaux d’intensité sonore peuvent causer des dommages à l’audition du musicien lorsqu’il s’entraîne et l’usage de protecteurs auditifs doit être recommandé et encouragé. Mais il est important que le choix des protecteurs auditifs repose sur les niveaux réels de réduction sonore de chaque type de matériel et tienne compte précisément du niveau d’exposition sonore auquel le musicien est soumis.
Patricia Darche, Tony Leroux

Mots clés : musicien ; audition ; risque auditif ; exposition au bruit ; protecteur auditif ; prévention.


L’utilisation du médiator à la guitare : les implications biomécaniques et ergonomiques

Page 38 - 49

Le médiator, déclinaison moderne du plectre séculaire, est l’interface indispensable à la pratique de certains styles musicaux sur guitares acoustiques, électro-acoustiques et électrifiées. Alors qu’il semble d’une utilisation facile, le médiator requiert en réalité un long apprentissage pour l’obtention d’une maîtrise proprioceptive et musicale. Le poignet joue un rôle essentiel dans le jeu au médiator car il participe à l’ajustement proprioceptif et à la stabilité de la main.

L’auteur analyse les aspects biomécaniques liés à la tenue et au jeu du médiator, dont les incidences sur les amplitudes articulaires que peut avoir une modification de la longueur de la sangle. La recherche par le musicien du geste physiologique à l’instrument reposera sur le respect des principes de biomécanique fonctionnelle.
Isabelle Meunier, Kinésithérapeute

Mots clés : musicien ; guitariste ; médiator ; biomécanique ; ergonomie ; prévention.


Portrait de l'artiste en travailleur N° 85

Page 52 - 56

Chronique MDA. Avez-vous le trac ? ça dépend...

Page 58-60

Version papier
14€

Abonnement France et CEE
56€

Abonnement hors CEE
67€

Les garanties médecine des arts

Articles en stock
Envoi dans les 24h

Paiement
en ligne sécurisé

Une question ?

CONTACTEZ-NOUS
Tél : 05 63 20 08 09


Par mail