Chant et Instrument à vent, moins d’émission de particules d’aérosols que lors de la respiration intense. Covid-19

Le masque, une protection efficace y compris pour les instrumentistes à vent

Covid mesure des aérosols et musique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une expérience complémentaire a été menée afin de mesurer l’émission d’aérosols dans l’air avec un seul instrument à vent, d'une durée plus longue, 300 secondes, dans 4 conditions différentes : 

  • Respiration en direction du collecteur (couleur bleu sur le schéma)
  • Chant en direction du collecteur (couleur orange sur le schéma)
  • Jeu sans protection à l'extrémité (couleur verte sur le schéma)
  • Jeu avec protection à l'extrémité (couleur rouge sur le schéma)

Sur l'ensemble des échantillons, la moyenne des mesures des particules d’aérosol/m3 était :

  • de 6,59 x 107 ±7,94 x 105 particules lors de la respiration
  • de 5,28 x 107 ±5,36 x 105 particules lors du chant
  • de 5,38 x 107 ±3,15 x 106 particules lors de la pratique d’un instrument à vent (cuivre) 
  • de 2,28x106 ±8,01x104 particules lorsque le pavillon était couvert par une protection.

Il est à noter que lors du jeu instrumental sur une durée plus longue, l’émission de particules a une trajectoire croissante passant de 1,59 x 107 particules de type aérosols/m3 à un pic de 9,17 x 107 particules de type aérosols/m3, ce qui signifie que l’émission est loin d’être constante et pourrait être décalée selon la longueur et la forme de l’instrument.

Mais dans cette situation, la protection à l’extrémité du pavillon diminue plus encore le niveau d’émission avec une baisse constatée de 95,7 % de la moyenne des particules de type aérosols/m3.
Le chant et le jeu instrumental des instrumentistes à vent produisent moins de particules d'aérosols que la respiration intense.

Le filtre en tissu placé sur le pavillon de l’instrument est une barrière efficace pour réduire la libération de particules pendant le jeu et devrait faire partie des mesures d'atténuation du risque de rejet de particules en suspension dans l'air, tout particulièrement en milieu clos et notamment dans le champ de l'enseignement.

Rédacteur Docteur Arcier pour Médecine des arts®
Médecine des arts® est une marque déposée. Copyright médecine des arts©

Bibliographie

Alexander Stuart Parker, Kenneth Crookston. Investigation into the Release of Respiratory Aerosols by Brass Instruments and Mitigation Measures with Respect to Covid-19. BMJ Yale 2020.07.31

Imprimer

Revue Instrumentiste à vent N°77


Revue Instrument à vent N°71

Instrumentiste et santé


Revue Instrumentiste à vent N°61

Santé du saxophoniste, trompettiste


Revue Instrument à vent N°34

Embouchure de l'instrumentiste à vent


Revue Instrument à vent N°49

santé du flûtiste, du tromboniste


Revue Instrument à vent N°19

Santé du clarinettiste, hautboïste


Revue Instrument à vent N°8

Pathologie des instrumentistes à vent


Association

Faire un don
Adhérer