Jouer d’un instrument à vent expose à des risques accrus de pneumopathie d’hypersensibilité

Instruments à vent contaminés par des champignons

Pneumopathie instrumentiste à vent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jouer d’un instrument à vent expose à des risques accrus de pneumopathie d’hypersensibilité (PHS). Chez les joueurs d'instruments à vent, ce risque est probablement causé par l'inhalation de micro-organismes, principalement des champignons, qui contaminent l'anche ou l'embouchure de l'instrument.

La pneumopathie d’hypersensibilité (PHS) est une pneumopathie de mécanisme immuno-allergique complexe dû à l’inhalation de substances antigéniques le plus souvent organiques auxquelles le sujet a été préalablement sensibilisé. Elle requiert l’inhalation chronique, mais parfois intermittente, de concentrations élevées de micro-organismes bactériens ou fongiques.

Les études antérieures dans ce domaine chez les instrumentistes à vent  concernaient essentiellement les contaminations aériennes par des bactéries responsables d’infections pulmonaires et on ne retrouve que de très rares études concernant les contaminations des instrumentistes à vent par des champignons et la sensibilisation fongique.
Une équipe de chercheurs français a mené une recherche afin de déterminer le risque de contamination des instruments à anche tels que la clarinette, le saxophone, le hautbois et le basson, et de pneumopathie d’hypersensibilité chez l’instrumentiste à anche simple et double.

L’étude concernait les clarinettistes, saxophonistes, hautboïstes et bassonistes d’une école de musique de l’est de la France et de l’orchestre de Franche-Comté. Quarante musiciens âgés de 18 à 77 ans ont participé à cette étude. Un examen clinique de chaque musicien a été réalisé ainsi que l’analyse mycologique de la salive et  une analyse sanguine afin de détecter la présence d’anticorps spécifiques contre les micro-organismes potentiels de l’instrument. Parallèlement ces résultats ont été mis en relation avec l’analyse mycologique des échantillons relevés sur les instruments à vent (anche et embout buccal).
L’enquête a été élargie aux habitudes de jeu, de préparation de l’instrument et de nettoyage des instruments. Les résultats ont été comparés à ceux d’une population contrôle.

Imprimer

Santé de l'instrumentiste à vent N°77

Tubiste, saxophonite...


Santé des Instrumentistes à vent N°71

Santé embouchure, dentition


Spécial santé des instrumentistes à vent N°61

Santé des instruments à anche


Revue spécial Instrumentiste à vent N°49

Santé du flûtiste, respiration


Revue Médecine des arts N°34

Santé des instrumentistes à vent


Spécial Instrumentiste à vent N°19

Santé clarinette et hautbois


Revue spéciale Instrumentiste à vent N°8

Santé de l'instrumentiste à vent