Pianiste de l'Opéra percutée par une trottinette et le risque de ne « jamais pouvoir rejouer »

Accident et trottinette

Accident trotinette et pianiste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« La sexagénaire a été percutée par un utilisateur de trottinette, qui lui est rentré dans le dos, alors qu’elle traversait le jardin Nelson-Mandela dans le Ier arrondissement de la capitale, à proximité des Halles. « Je n’ai rien vu venir », raconte-t-elle. Isabelle Albertin souffre d’une double fracture du bras droit et d’un déchirement osseux. Elle s’est fait opérer dans une clinique spécialisée de la main, afin de mettre toutes les chances son côté pour pouvoir retrouver son piano.

« La rééducation va être longue et difficile», prévient Isabelle Albertin. Mais l’espoir de «retrouver la sensibilité de [s]a main droite, de la force dans [s]on bras droit et de l’agilité» est mince. «J’ai peur de ne jamais pouvoir rejouer comme avant», confie l’instrumentiste. Elle risque de ne plus pouvoir accompagner les petits rats lors de leurs cours de danse, métier qu’elle pratique depuis trente-deux ans. »[1]

Ce type d'accident est un risque d'un nouveau genre qui échappe à toutes précautions individuelles et qui pose la question de l'imprévoyance des services publics face à de nouveaux usages non réglementés de l'espace commun et susceptible d'entraîner des accidents graves.

Les accidents traumatiques des musiciens et des artistes en général sont fréquents. C'est une des raisons importantes de consultation dans des services spécialisés. Dans la phase aiguë d'un traumatisme, la prise en charge des artistes dont la pratique repose sur des capacités complexes et précises doit se faire dans des centres spécialisés tel que les services de chirurgie de la main, lorsque le traumatisme concerne le membre supérieur, un service maxillo-facial lorsque c'est la face, Orl, lorsque c'est l'oreille et l'audition. Il peut également être utile, voire nécessaire, de bénéficier de conseils complémentaires et avisés de la discipline propre de l'artiste, ce sont les personnes spécialisées en "Médecine des Arts"®, plus particulièrement pour les musiciens, de phoniatres spécialisés dans la voix chantée pour les chanteurs, etc.

Trop souvent encore, les musiciens et les artistes d'autres disciplines retardent cette prise en charge spécialisée avec le risque d'une action thérapeutique moins efficace ou moins adaptée. Par ailleurs, comme tout système humain, toutes les prises en charge ne se valent pas. Pour les musiciens de haut niveau ainsi que les artistes d'autres disciplines, chanteurs, danseurs, circassiens, il est particulièrement utile et prudent d'avoir "son réseau" de soin et de conseil. Médecine des Arts, depuis 30 ans désormais, conseille les artistes et les thérapeutes sur la santé des artistes. Médecine des Arts est dans ce sens la première organisation européenne au service des artistes amateurs, professionnels ainsi que des élèves en pratique artistique.

Rédacteur Docteur Arcier, président fondateur de Médecine des arts®
Médecine des arts est une marque déposée. Copyright médecine des arts©

Source

Le Figaro, 4 juin 2019

Imprimer