Affections de la voix

Les dysphonies

Les pathologies de la voix constituent un domaine hétérogène relativement large
On distingue généralement deux grandes familles de troubles, les troubles dysfonctionnels et les affections organiques, mais derrière cette répartition simple les mécanismes physiopathologiques sont souvent imbriqués.
Un geste vocal inapproprié, un surmenage vocal peuvent entraîner une dysphonie dysfonctionnelle. A son tour cette simple dysphonie dysfonctionnelle pourra se compliquer de lésions sur les cordes vocales, c’est-à-dire une atteinte organique acquise.
A l’inverse, une affection de nature organique des cordes vocales peut amener le chanteur ou le comédien à une mauvaise utilisation de l’appareil phonatoire, cette dernière venant compliquer le problème organique initial.

- La dysphonie dysfonctionnelle est une « altération de la fonction vocale entretenue essentiellement par une perturbation du geste vocal » (Le Huche et al., 2001, P.51). ((Le Huche distingue la dysphonie dysfonctionnelle simple en l’absence de lésion organique du larynx de la dysphonie dysfonctionnelle compliquée par une atteinte organique laryngée. Le terme dysfonctionnel attribué à Le Huche doit être préféré à fonctionnel car il traduit mieux l’utilisation défectueuse des moyens vocaux (RONDAL et al., 1999, p. 439).
- La dysphonie d’origine organique congénitale ou acquise, bénigne ou maligne, « implique l’existence d’une lésion de l’appareil phonatoire dont la responsabilité dans le déficit de la fonction vocale apparaît comme prépondérante » Le Huche et al., 2001 (LE HUCHE François, ALLALI André (2001), La voix. Pathologie vocale d’origine fonctionnelle, Tome 2, 2e édition, Collection phoniatrie, Paris : Masson.)
La très grande majorité des artistes de scène (80 %) atteints d’une dysphonie ne présente pas de problème organique, mais ont un problème fonctionnel. Mauvaise utilisation, surmenage vont être responsable des dysfonctions vocales chez le chanteur et le comédien. Le plus souvent il s’agit d’une simple fatigue vocale ou une dysphonie minime qui apparaît en fin de performance et qui rentre dans l’ordre au bout de quelques heures. La persistance dans le temps de la dysphonie est en faveur d’une dysphonie organique.

La santé des artistes est interdisciplicinaire. Envisager les problèmes et difficultés vocales d’un chanteur nécessite le partage de connaissances et des avis croisés entre professeur de chant, orthophoniste, phoniatre, ORL, neurologue, etc.

Classification des dysphonies les plus souvent rencontrées

 

Les dysphonies fonctionnelles
Dysphonie hyperkinétique
Dysphonie hypokinétique
Dysphonie psychogène
Dysphonie spasmodique

 

Dysphonie organique
nodule vocal
polype vocal
kyste séreux
kyste muqueux
granulome laryngé
papillome
vergeture
micro-palmure
dysphonie traumatique
cicatrice postchirurgicale
sulcus vocalis
hémorragie
paralysie d’une corde vocale
tumeur maligne du larynx
 layngites chroniques ou laryngites aiguës

 

Autres dysphonies
œdème de Reinke
reflux laryngé
dysfonction vocale lors d'une maladie neurologique (Parkinson, sclérose latérale amyotrophique, ataxies cérébelleuses…)

 

Imprimer

Quiz

Somnolence, testez votre propension à vous endormir dans la journée ou en soirée

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Quiz

Problème de voix chantée ?

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

La boutique

Livres

Physiologie du chant
Physiologie et art du chant
25,00 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°63
Revue Médecine des arts N°63
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°57
Revue Médecine des arts N°57
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°52
Revue Médecine des arts N°52
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°45
Revue Médecine des arts N°45
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°31
Revue Médecine des arts N°31
14,00 € Accéder à la boutique