10 affections liées à la chaleur et pratique artistique

Déshydratation, crampes, syncope...

Les pratiques artistiques se réalisent parfois dans des conditions thermiques difficiles. Les artistes de rue peuvent être particulièrement exposées aux risques liés à la chaleur, plus encore lorsque les pratiques se font avec des vêtements lourds et hermétiques (parc d’attraction par exemple), mais les autres pratiques comme la danse, le chant, la musique, les arts plastiques lors d’happening par exemple peuvent être victime d’un trouble lié à la chaleur.

1. Coup de chaleur d’exercice (hyperthermie maligne d’effort) :
Élévation extrême de la température centrale suite à un travail musculaire intense, responsable d’une altération des métabolismes cellulaires et des grandes fonctions pouvant conduire au syndrome de défaillance multiviscérale.

2. Coup de chaleur classique
Il apparaît préférentielle chez les enfants et les vieillards, au repos, lors des vagues de chaleur. La présentation clinique est proche du tableau précédent et peut évoluer vers le syndrome de défaillance multiviscérale. L’hyperthermie du noyau central de l’organisme survient lorsque l’élévation de la température corporelle consécutive à une ambiance chaude dépasse les mécanismes de dissipation de la chaleur que régule l’hypothalamus, aboutissant à une défaillance multi- viscérale, voire au décès. Il semble de plus que des médiateurs chimiques tels que les cytokines et les endotoxines soient stimulées et que la coagulation soit activée amplifiant ainsi les dommages.

3. Déshydratation
Il s’agit d’une déshydratation extracellulaire avec soif intense, pli cutané, hypotension, sécheresse des muqueuses et troubles de la conscience. La perte de 1 litre de sueur représente 2,5% du volume d’eau total d’un adulte. Les capacités physiques et intellectuelles se détériorent rapidement à partir d’une perte de 4% du poids du corps.

4. Insolation
Elle correspond à une charge thermique externe sur l’enveloppe cutanée, par radiation solaire et convection.
C’est la conséquence d’une élévation de la température corporelle et par la libération de substances (dites pyrogènes) libérées par les cellules en souffrance et ayant pour principal effet de stimuler les centres régulateurs de la température dans le sens de l’élévation de température.

5. Syncope de chaleur
Elle est liée à une stase veineuse périphérique avec hypotension artérielle sans élévation de la température centrale. Elle se rapporte à l’hypotension orthostatique. Elle survient principalement dans les suites d’un effort physique dans un environnement chaud. Il peut exister des prodromes à type de nausées, vertiges, troubles de la vision puis survient la perte de connaissance. La perte de connaissance est brève et limitée. Les patients récupèrent dès qu’ils sont allongés. Les personnes âgées sont plus à risque en raison de la diminution de l’élasticité et de la réponse physiologique du système cardiovasculaire.

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Quelle est votre anxiété générale ? Test 1, genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Cursus Médecine des arts-musique

Inscription 2017-2018