Document unique dans le spectacle vivant

Evaluation des risques professionnels dans un document unique

L'évaluation des risques dans le milieu du spectacle peut poser des difficultés particulières du fait des particularités des pratiques artistiques. Il s'agit néanmoins d'une obligation légale pour tous les employeurs d'artistes. Cette problématique est exposé aux ministre du travail dans le cadre des questions écrites au sénat.

Question. Document unique

Question écrite n° 17785 de M. Alain Journet (Gard – Soc)
Publiée dans le JO Sénat du 26/05/2005 – page 1466

Les ailes du désir. Wim Wenders

M. Alain Journet attire l’attention de M. le ministre de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale sur les difficultés rencontrées par un très grand nombre d’entreprises du spectacle vivant en matière d’évaluation et de prévention des risques professionnels. La spécificité de l’activité des entrepreneurs des spectacles vivants, particulièrement dans le domaine de la chanson, des variétés, du jazz et des musiques actuelles, rend extrêmement difficile l’application du décret n° 2001-1016 du 5 novembre 2001, entré en vigueur le 8 novembre 2002, qui impose à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, de transcrire et de mettre à jour les résultats de l’évaluation des risques professionnels dans un document unique, le non-respect de cette obligation se traduisant par des sanctions pénales. En effet, l’application du décret susmentionné équivaut pour ce secteur d’activité, qui se caractérise par la nécessité de travailler dans l’urgence et d’organiser des spectacles dans des lieux différents d’un soir à l’autre, à réaliser, dans le cadre d’une tournée, un document unique d’évaluation des risques professionnels, date par date, tenant compte des risques nouveaux induits par la spécificité de chaque représentation d’un spectacle dans un lieu déterminé. Aussi, cette contrainte d’élaboration d’un document unique, par ailleurs très complexe, apparaît difficilement supportable pour l’ensemble de ce secteur, en majorité composé de petites structures à l’économie très fragile. Les entrepreneurs de spectacle souhaiteraient, d’une part, que cette problématique puisse faire l’objet d’une réflexion globale afin que des solutions de simplification et d’allègement puissent être trouvées et, d’autre part, que leur soient proposées des solutions qui leur permettent de respecter la réglementation en vigueur et de garantir au mieux la sécurité de leurs salariés ainsi que celle du public et des différents intervenants du spectacle. Il lui demande donc s’il envisage d’aménager un dispositif plus souple et plus adapté à la situation des petites entreprises du spectacle afin de pouvoir mieux concilier l’impératif de protection de la santé des salariés avec des contraintes particulières de ces très petites entreprises.

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Quelle est votre anxiété générale ? Test 1, genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Cursus Médecine des arts-musique

Inscription 2017-2018