Augmentation des lésions liées à la danse chez les jeunes danseurs

Les chutes sont la cause principale des lésions chez les jeunes danseurs et danseuses

La danse est une pratique où le corps est particulièrement exposé au surmenage et au traumatisme et ceci dès les apprentissages. Si la prévention dans le champ de la danse se développe dans l’ensemble écoles, conservatoires de danse et dans les lieux professionnels, force est de constater que les « blessures » augmentent également.

Une étude récente met en évidence l’augmentation importante de l’incidence des lésions chez les enfants qui pratiquent la danse.
Un des intérêts de cette étude est le fait qu’elle s’est développée sur une longue période, 17 ans. L’institut de Recherche du National Children’s Hospital a examiné les lésions liées à la danse chez les enfants et adolescents de 3 à 19 ans de 1991 à 2007. [1]

Augmentation des lésions liées à la pratique de la danse
23 enfants ou adolescents ont été traités quotidiennement aux urgences
aux Etats-Unis en relation de lésions liées à la pratique de la danse.
Etude menée par "Center for injury research and policy of the research at Nationwide Children’s Hospital"

Le nombre annuel de lésions a augmenté de 37%. Les entorses et déchirures musculaires / contusions et ecchymoses sont les blessures les plus communes et représentent la moitié des blessures. Les causes les plus courantes de l’ensemble des lésions sont les chutes.

les lésions communes en danse

Près de la moitié des lésions liées à la danse surviennent entre 15 et 19 ans. Un ensemble de facteurs sont à l’œuvre pour expliquer l’importance des lésions à cette période

  •   un niveau technique plus élevé et des risques supérieurs ;
  •   une plus grande spécialisation avec un engagement en temps et en intensité supérieur ;
  •   des modifications staturo-pondérales et hormonales.
Âge des danseurs affectés

Les membres inférieurs représentent de manière largement majoritaire les zones les plus touchées avec 58 % des lésions constatées.

 

Lésions liées à la pratique de la danse
Membre inférieur 58 %
Genoux 17 %
Chevilles 21 %
 Pieds 12 %
Membre supérieur 20 %  
Tête 12 %
Tronc 9 %
Autres 1 %

La santé des danseurs doit être prise en compte dès le plus jeune. Les professeurs doivent être sensibilisés afin qu’ils puissent porter des actions préventives auprès de leurs élèves. Ils doivent avoir une attention particulière pour les adolescents et post adolescents de 15 à 19 ans, être attentifs à l’adéquation des exigences techniques et de leur forme physique à un moment donné.
La danse est une pratique exigeante. Les élèves doivent intégrer précocement dans le même temps que la technique de la pratique elle-même, les techniques et l’hygiène de vie qui permettent une pratique plus sûre. L’échauffement, les étirements, une bonne hydratation, une alimentation équilibrée, une gestion de la pratique adaptée à sa condition physique font partie des bases de la prévention des lésions liées à la danse chez le jeune danseur.

Prévention des risques de lésions chez le jeune danseur

La recherche sur la physiologie des pratiques est également un paramètre essentiel de la prévention. Trop peu de travaux sont engagés dans ce sens sur le plan européen et international et c’est un des objectifs de Médecine des arts® que de faire en sorte de stimuler ces recherches et les mettre à la portée du plus grand nombre, des danseurs, pédagogues, thérapeutes, parents d’élèves, institutions.

Rédacteur : Docteur ARCIER, président fondateur de Médecine des arts®
Médecine des arts® est une marque déposée.Copyright médecine des arts©

Bibliographie

[1] Robert KJ, Nelson NG, McKenzie L. Dance-related injuries in children and adolescents treated in US emergency departments in 1991-2007. 2013 Feb ;10(2):143-50. Epub 2012 Jun 13. J. Phys. Ac Health.



 

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des Arts N°88 Danseurs Musiciens
Revue Médecine des arts N°88 Danseurs Musiciens
14,00 € Accéder à la boutique

S'abonner à la Revue Médecine des arts

Santé du danseur


Association

Faire un don
Adhérer