TMS , les troubles musculosquelettiques chez les artistes

Les troubles musculosquelettiques se présentent sous des formes pathologiques variées ?

  • tendinite, ténosynovite
  • syndrome de compression ou syndrome canalaire, le plus connu est le syndrome du canal carpien
  • Hygroma, bursite
  • fracture de fatigue
  • ruptures tendineuses
  • Arthrose microtraumatique
  • Nécroses induites par vibrations
  • Troubles angio-neurotiques

Chacun de ces troubles se décline encore selon le site plus précisément, et selon les techniques artistiques, ainsi les TMS du membre supérieur toucheront plus volontiers les musiciens et les plasticiens, les TMS des membres inférieurs plutôt les danseurs.

Certains troubles vont se retrouver plus volontiers dans certaines pratiques que dans d’autres. Même si toutes les pratiques artistiques (musique, danse, cirque, arts plastiques) peuvent toutes entraîner des tendinites, on rencontrera les syndromes osseux (arthroses microtraumatiques, nécroses induites par les vibrations) chez les plasticiens, mais aussi chez les percussionnistes (pour les musiciens). Parfois également certains types de tendinites surviendront plus fréquemment sur certains matériels ou instruments (tendinite de De Quervain pour la main gauche du guitariste), pour certains styles d’activités (musique jazz, classique, autres).

Il existe de nombreux questionnaires pour évaluer les TMS. Mais il n’existe pas en Europe de critères de diagnostic standardisés pour les TMS et comme nous l’avons vu précédemment la dénomination de ces troubles varie selon les états.

Il est à noter que la dystonie de fonction, si fréquente chez le musicien, ne fait pas strictement partie de cette classification, du fait de sa particularité (physiopathologie de la commande motrice, où le mouvement parasite est involontaire, et vraisemblablement en rapport avec un dysfonctionnement d’origine centrale, phénomène non douloureux), mais on peut remarquer qu’elle est induite à l’occasion de mouvements répétitifs, avec des caractéristiques de rapidité, de complexité ; en fait c’est la main de la virtuosité qui est touchée (main droite du pianiste, main gauche du violoniste, etc.) L’intégration de ce trouble dans ce tableau de TMS permettrait de faciliter son intégration comme maladie professionnelle.

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
17,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Quelle est votre anxiété générale ? Test 1, genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Cursus Médecine des arts-musique

Inscription 2017-2018