Surmortalité des musiciens qui pratiquent le rap, le hip-hop, métal

Surmortalité en fonction des styles de musique pratiquée

L'étude de Kenny est particulièrement interéssante et met l'accent sur l'hétérogénéité de la mortalité des musiciens, l'espérance de vie du musicien et les causes de mortalité semblent dépendre du style de musique pratiqué. 

Causes de mortalité par style de musique pratiqué (selon Kenny)
Des causes de mortalité variées selon les différents style de musique
En rouge ; significativement supérieur au taux moyen global de mortalité
En bleu : supérieur au taux moyen global de mortalité
En vert : significativement plus bas que le taux moyen global de mortalité

Kenny voulait prolonger cette étude afin de mieux connaître le rôle de l’appartenance à un genre musique sur la mortalité.

Quelle est l’influence du style de musique sur le risque de décès précoces et les différentes causes de décès chez le musicien ?

Les résultats permettent de mettre en évidence plusieurs points saillants

  • Les musiciens qui meurent les plus jeunes appartiennent à des genres nouveaux, « de la musique de jeunes pour les jeunes », tels que la musique électronique, punk, métal, rap, hip-hop). Les musiques de « vieux » pour les vieux tel que le jazz, country, gospel et blues assurent aux musiciens une espérance de vie bien plus longue.
  • Les causes de mortalité différent selon le style de musique
    • Décès accidentels (accident de la circulation, overdose accidentelle)
      Ils représentent en moyenne près de 20 % des décès, mais les musiciens de rock ont une mortalité plus élevé (24,4%) et les musiciens métal plus encore (36,6%)
    • Suicide
      Le risque de suicide est d’une grande variabilité selon le style de musique pratiqué par le musicien. Il représente globalement 7 % des décès de l’échantillon. S’il est faible dans les musiques comme le gospel (0,9 %), le suicide représente 11 % des décès chez les musiciens punk et il est particulièrement élevé pour les musiciens métal (19,3%.).
    • Assassinat
      Si le risque est faible pour la très grande majorité des styles de musique pratiquée (6 % des décès de l’échantillon), il est exceptionnellement élevé chez les musiciens rap et de hip-hop (51 % et 51,5 % respectivement).
    • Maladies (cardiaques, cancers)
      Les décès cardiaques représentaient 17,4% de tous les décès des musiciens, mais les musiciens de blues étaient  28% à mourir pour une cause cardiaques. De même, le pourcentage moyen de mortalité par cancer représenté 23,4% de l'ensemble de la population des musiciens. Les styles de musique  plus traditionnels aujourd'hui tels que le folk (32,3%) et le jazz (30,6%) avaient des taux plus élevés de cancers mortels que les autres style de musique.
      Ainsi Kenny précise : « Beaucoup de musiciens de jeunes genres - rock, électronique, punk, métal, rap et hip hop - apparaissent peu susceptibles de vivre assez longtemps pour acquérir les maladies de l'âge mûr et la vieillesse ».

La mortalité des musiciens est hétérogène et varie fortement selon le style de musique. Le choix d’un style de musique et d’une carrière musicale est souvent le fruit d’un bain culturel, d'une histoire personnelle et du milieu social. Lorsque le musicien aborde sa vie professionnelle, la mortalité corrélée à l’âge et au sexe s’efface sur le mode de vie, le milieu social qui est associée à la culture du style de musique choisie. Le style de musique est un marqueur de la mortalité sur le plan causal et fréquence.
La surmortalité précoce dans les styles de musique comme la musique métal, rap, hip-hop, rock, musique électronique, punk à une origine multifactorielle qui associe probablement des facteurs de risques inhérents au milieu, alcool, drogues diverses, la violence, mais pas seulement, une vulnérabilité accrue liée à l’enfance et les conditions de vie. Ces facteurs sont exacerbés par des conditions liés à la pratique elle-même, à l’industrie musicale comme des niveaux de stress élevé, des tournées fatigantes, une certaine précarité, l’anxiété de performance, un environnement peu enclin à la prévention et à l’accompagnement empathique et réaliste en même temps du musicien).

Ces statistiques devraient stimuler les institutions publiques  et professionnelles à mettre en place des stratégies de prévention pour diminuer ce risque de mortalité précoce des jeunes qui s’engagent dans ces styles de musique. Médecine des arts pour sa part prend des initiatives pour développer des démarches salutogènes au sein des groupes de musique qui pratiquent ses musiques.  De nouveaux relais préventifs se font au plus près des lieux de musique, des festivals ou des personnes formées à la médecine des arts prennent déjà en charge les musiciens pour leur assurer un meilleur confort physique et psychologique.

Rédacteur Docteur A. Arcier, président fondateur de Médecine des arts®
Médecine des arts est une marque déposée®, Copyright Médecine des arts©

Source

[1] Kenny DT. Music to die for: how genre affects popular musicians' life expectancy. The Conversation. 2015


 

 

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°89 Etudiants en musique
Revue Médecine des arts N°89 Etudiants en musique
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°87 Spécial Voix et Vent
Revue Médecine des arts N°87 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

Consultation pluridisciplinaire pour le musicien

Consultation gratuite pour le musicien


Association

Faire un don
Adhérer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°86
Revue Médecine des arts N°86 numéro spécial musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Yoga du musicien
Le Yoga du musicien
27,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Santé du chanteur N°84
Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Santé du musicien N°85
Revue Médecine des arts N°85 numéro spécial musiciens
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°82
Revue Médecine des arts N°82 : Le pouce du musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°80
Revue Médecine des arts N°80
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le corps du musicien
Le corps du musicien
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Prévention des pathologies des musiciens
Prévention des pathologies des musiciens
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le trac Le comprendre pour mieux l'apprivoiser
Le trac. Le comprendre pour l'apprivoiser
23,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le trac, le maîtriser
Le trac, stratégies pour le maîtriser
25,50 € Accéder à la boutique