Comment sont choisis les gagnants aux concours de musique ?

La passion un déterminant puissant en musique

gagnant de concours de musiqueFinalement quelles sont les informations visuelles qui semblent soutenir le jugement d’évaluation du meilleur musicien lors d’un concours de musique, en dehors de l’élément sonore ? L’expérience suivante examinait si le mouvement a un impact sur le jugement qualitatif de l’exécution musicale.

Le mouvement un indice pertinent pour juger d’une performance musicale ?

Pour étudier ce paramètre, les participants et les musiciens professionnels ont visualisé des vidéos sans le son dont les images avaient été modifiées pour ne percevoir que les traits des contours de mouvements. Les participants ont été significativement meilleurs que le hasard pour identifier les véritables gagnants. Le visionnage d’esquisses de mouvement a permis à lui seul de se faire une idée approximative du jugement porté par les juges lors des concours internationaux de musique en désignant les gagnants de manière significative.

La passion inscrite dans les comportements favorise-t-elle un jugement positif de la performance ?

Une dernière expérience explorait le comportement expressif comme paramètre du jugement. Les musiciens professionnels peuvent considérer l’implication, la motivation, la passion comme essentielles à la qualité de la performance. Ces paramètres peuvent être plus visibles qu’audibles. La passion a eu un impact considérable sur le jugement professionnel de la qualité lorsqu'elle était visible par le biais de vidéos silencieuses, les personnes qui ont sélectionné "le concurrent le plus passionné" ont identifié les véritables gagnants à des taux nettement supérieurs au hasard (59,6 %). Ils ont obtenu de bien meilleurs résultats que ceux qui ont porté les mêmes jugements par le biais d’enregistrements uniques audios. L'implication (53,1 %), la motivation (52,8 %), la créativité (44,6 %) et le caractère unique (43,6 %) ont également contribué à l'information visuelle qui signalait la qualité de la performance d'une manière que l'information auditive ne permettait pas aux participants novices ou experts de percevoir.

Ces résultats montrent que les préférences fondées sur la vision ont un effet puissant sur les processus de sélection, même aux niveaux de performance les plus élevés comme les concours internationaux de musique.

Les experts comme les novices privilégient dans leur jugement de la qualité d’une prestation l'aspect visuel par rapport au son, alors que le son est l’information explicitement valorisée et rapportée comme étant au cœur de la prise de décision dans le domaine de la musique. De plus, lorsque le son est mis à disposition en même temps que la vidéo, paradoxalement il limite le jugement de la désignation des résultats réels du concours.

Les musiciens professionnels et les juges de concours accordent consciemment une grande importance au son dans leur jugement d’une prestation musicale, ce qui est tout à fait logique. Pourtant ils arrivent à des résultats différents selon que l’information visuelle est disponible ou pas.
Le jugement professionnel semble fortement influencé par les indices visuels dans les préférences et les décisions prises pour déterminer un choix, y compris quand le paramètre à estimer ne repose pas sur ces indices, comme c’est le cas pour choisir le musicien le plus performant.
Les implications de ces résultats devraient être connues des musiciens et notamment ceux qui portent des jugements d’importance dans une carrière, concours, jury.

Mais ces résultats débordent le secteur musical et s’étendent à tout contexte qui requiert un jugement professionnel. Les recherches dans ce domaine suggèrent que les effets sont généralisables à de multiples domaines.
Aussi chacun d’entre nous dans des situations comparables doit être attentif à notre tendance à dépendre de l’information visuelle au détriment du contenu que nous estimons pourtant plus pertinent pour nos décisions.

Les indices visuels priment sur l'audition pour juger d'une prestation publique. On comprend mieux la pratique du paravent dans le choix des candidats à un poste dans un orchestre symphonique.

Rédacteur Docteur Arcier pour Médecine des arts®
Médecine des arts® est une marque déposée. Copyright médecine des arts©

 se former Médecine des arts-musique

 

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°89 Etudiants en musique
Revue Médecine des arts N°89 Etudiants en musique
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°87 Spécial Voix et Vent
Revue Médecine des arts N°87 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

Consultation pluridisciplinaire pour le musicien

Consultation gratuite pour le musicien


Association

Faire un don
Adhérer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°86
Revue Médecine des arts N°86 numéro spécial musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Yoga du musicien
Le Yoga du musicien
27,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Santé du chanteur N°84
Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Santé du musicien N°85
Revue Médecine des arts N°85 numéro spécial musiciens
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°82
Revue Médecine des arts N°82 : Le pouce du musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°80
Revue Médecine des arts N°80
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le corps du musicien
Le corps du musicien
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Prévention des pathologies des musiciens
Prévention des pathologies des musiciens
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le trac Le comprendre pour mieux l'apprivoiser
Le trac. Le comprendre pour l'apprivoiser
23,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le trac, le maîtriser
Le trac, stratégies pour le maîtriser
25,50 € Accéder à la boutique