Chronotype et performance chez le musicien

Musiciens lève-tôt ou couche-tard et performance musicale

Performance et chronotype

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La performance musicale ainsi que dans bien d’autres pratiques artistiques (danse, cirque, voix) est définie par les caractéristiques d’un réseau complexe d’éléments mentaux et physiques.
Certaines pratiques musicales exigent des performances motrices et cognitives hors du commun, un geste d’une grande précision, rapide, répété dans des configurations multiples. Le musicien doit soutenir cette performance dans des situations de stress intense devant un public, un jury et à des moments précis de la journée ou en soirée.

La réussite à un concours, d’une prestation qui revêt une importance primordiale dans un plan de carrière dépend, au-delà de niveau de performance liée aux apprentissages, aux capacités, de nombreux facteurs. Dans ces moments singuliers où la réussite est un enjeu crucial, il est utile de mettre de son côté tous les éléments favorables à la performance. L’hygiène de vie, la préparation physique et mentale sont les bases indispensables.

Un facteur est mal connu et finalement peu étudié, le chronotype et sa relation à la performance.
Le rythme biologique a une influence certaine. Dans le domaine sportif par exemple, des chercheurs affirment que les performances physiques peuvent varier de 26 % selon les heures de la journée et que « lève-tôt et lève-tard ne sont pas égaux pour faire face à une épreuve selon le moment imposé de la performance [1]. La question se pose-t-elle pour les musiciens, d’autant que leur performance dépend de capacités sensitivo-motrice fines et localisées ? C’est à cette question que répond l’article présenté dans la revue Médecine des Arts n°86, « L’influence du chronotype sur le jeu musical : fluctuations circadiennes de la motricité fine des pianistes [2].

Le chronotype définit la préférence d’une personne pour des activités plus matinales ou plus vespérales, notamment l’heure de coucher et de lever. Ainsi certains musiciens sont « du matin », c’est-à-dire sont des chronotypes précoces alors que d’autres sont des chronotypes tardifs. Ces différences s’observent non seulement dans les habitudes de sommeil, mais aussi dans de multiples oscillations physiologiques, comportementales qui se produisent sur une période de près de 24 heures. L’effet des rythmes circardiens sur la performance sportive est bien documenté, l’étude présentée dans la revue Médecine des arts est la première recherche sur ce thème dans le champ artistique, particulièrement du musicien.

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°86
Revue Médecine des arts N°86 numéro spécial musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Yoga du musicien
Le Yoga du musicien
27,00 € Accéder à la boutique

Consultation pluridisciplinaire pour le musicien

Consultation gratuite pour le musicien


La boutique

Revues

Santé du chanteur N°84
Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Santé du musicien N°85
Revue Médecine des arts N°85 numéro spécial musiciens
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°82
Revue Médecine des arts N°82 : Le pouce du musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°80
Revue Médecine des arts N°80
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le corps du musicien
Le corps du musicien
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Prévention des pathologies des musiciens
Prévention des pathologies des musiciens
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le trac Le comprendre pour mieux l'apprivoiser
Le trac. Le comprendre pour l'apprivoiser
23,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le trac, le maîtriser
Le trac, stratégies pour le maîtriser
25,50 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer