Broonzy (William Lee Conley, dit Big Bill)

Big Bill Broonzy

Big Bill Broonzy

Guitariste et chanteur américain né à Scott dans le Mississipi en 1893, mort à Chicago en 1958. Né dans une famille de fermiers, il cultive la terre avant d’émigrer dans l’Arkansas, puis à Chicago, où il est manœuvre (1930). Il fréquente alors la communauté noire de la ville, où ol rencontre les chanteurs Tampa Red, Memphis Minnie, Memphis Slim, Leroy Carr, Big Maceo, Little Brother Montgomery, Kokomo Arnold, Big Boy Crudup. Papa Charlie Jackson lui enseigne la guitare, ce qui lui donne l’occasion de participer à des séances d’enregistrement pour accompagner des vocalistes ou chanter. IL réalise de nombreux disques durant les années 20 et les années 30, tout en exerçant des métiers d’appoint : ouvrier, serveur de bar, commis d’épicerie, paysan. En 1938, le critique John Hammond le présente aux concerts From Spiritual to Swing, au Carnegie Hall de New York. Son nom commence à être connu en dehors du milieu noir. Vers la fin des années 40, il travaille comme portier à l’’université de l’Iowa et se produit de temps en temps à Chicago. A partir de 1951, il joue surtout en Europe. Il fut victime d’un cancer du poumon.

Big Bill Broonzy est l’un des plus grands chanteurs de blues du Mississipi. Son expérience de la vie des noirs, sa finesse et son amour de la musique lui ont donné l’occasion de représenter et de chanter avec beaucoup de vérité et d’émotion les peines et les joies de son peuple. A la différence d’autres bluesmen, il interprétait un répertoire varié, illustrant les divers aspects du blues, capable aussi d’émettre en valeur des negro spirituals ou des ballades de la fin du XIXème siècle. Sa voix chaude et sensible donne aux paroles de ses œuvres une sincérité émouvantes est riche, surtout lorsqu’il utilise la guitare non amplifiée, son tempo sûr, et son swing subtil et exaltant.
Ses souvenirs ont été recueillis par Yannick Bruynoghe et publiés en France sous le titre de Big Bill blues.

Enregistrements

  • Big Bill Blues (1936),
  • Plow Hand blues (1940),
  • Hollerin’ and cryin’ the blues (1951),
  • Take thie Hammer (1957),
  • Slow blues (1957).

Médecine des Arts®    
715 chemin du quart 82000 F-Montauban
Tél. 05 63 20 08 09 Fax. 05 63 91 28 11
E-mail : mda@medecine-des-arts.com
site web : www.medecine-des-arts.com

Imprimer

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Médecine des arts-musique

Cursus Médecine des arts-musique