Un chef d’orchestre chute dans une salle de bain

Accident de plain-pied, un risque sous-estimé chez les artistes

Marin Alsop

Le chef d’orchestre symphonique de Baltimore a fait une chute dans l’hôtel ou elle logeait à Sao Paulo (Lundi 8 juillet 2013). L’accident est survenu dans la salle de bain, et elle a glissé et a eu une lésion au poignet. Elle a dû annuler ses engagements avec l’Orchestre symphonique de Sao Paulo pour le mois de Juillet. Une IRM a été faite et la lésion ne présente pas de gravité, mais elle doit consulter un spécialiste aux Etats-Unis et se reposer par prudence durant un mois.

Marin Alsop avait marqué le milieu de la musique classique avec sa nomination en tant que directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Baltimore en 2007. Elle apparaît régulièrement comme chef d’orchestre invité dans de nombreux orchestres prestigieux : Le New York Philharmonic, l’Orchestre de Philadelphie, Le London Symphony Orchestra, le Los Angeles Philharmonic.
Les accidents de plain-pied sont une cause fréquente de lésions chez les artistes.

Ce type d’événement commun et banal est souvent considéré comme bénin, mais ses conséquences sont souvent moins anodines qu’on ne le pense. Dans le domaine professionnel général, les accidents de plain-pied représentent 24 % des accidents de travail avec arrêt et 23 % des accidents ayant entraîné des séquelles permanentes. Ce risque de séquelles est plus important encore si on tient compte des séquelles fonctionnelles dans le champ des pratiques artistiques qui sont particulièrement exigeantes sur le plan ostéo-articulaire.

Les situations de chute sont très variables, mais les accidents dans les salles de bain sont particulièrement fréquents et sont susceptibles d’avoir des conséquences lourdes pour le musicien, le danseur, le circassien. Une sensibilisation est nécessaire, des mesures de précaution et de prudence sont nécessaires surtout lorsque l’artiste se retrouve dans un milieu moins familier, ce qui est le cas lors de séjours hôteliers.

Accident de plain-pied

Les accidents de plain-pied regroupent les glissades, les trébuchements, les faux pas et autres pertes d’équilibre sur une surface plane, même s’ils n’entraînent pas de chute. Une surface plane est une surface qui ne présente aucune rupture de niveau ou des ruptures réduites (comme les trottoirs, les marches ou les plans inclinés). Ces accidents peuvent également survenir sur des surfaces présentant des ruptures de niveaux (trottoirs, marches…) (Définition de l’institut national d’hygiène et sécurité)

Rédacteur. Docteur Arcier, président fondateur de Médecine des arts®
Médecine des arts est une marque déposée. Copyright médecine des arts©


 

Imprimer

La boutique

Revues

Santé du chanteur N°84
Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

Consultation pluridisciplinaire pour le musicien

Consultation gratuite pour le musicien


La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°82
Revue Médecine des arts N°82 : Le pouce du musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°80
Revue Médecine des arts N°80
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le corps du musicien
Le corps du musicien
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Prévention des pathologies des musiciens
Prévention des pathologies des musiciens
29,50 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer