Troubles musculo-squelettiques chez les artistes

Technopathies des pratiques artistiques

Les TMS représentent les affections les plus fréquentes chez les artistes. Ils touchent toutes les pratiques artistiques, les musiciens évidemment, mais également les danseurs, les circassiens, les plasticiens, les chanteurs et même les écrivains adeptes du clavier informatique, mais aussi du stylo. La position assise, fréquente et prolongée pour l’écrivain, favorise des postures « relâchées », prédisposant aux douleurs rachidiennes et périrachidiennes. Rachialgies et algies musculaires au niveau des trapèzes par exemple.

danse contemporaine

Des maladies des écrivains
Il y a une trentaine d’années, je téléphonai à Jean Dormesson, je ne pensais pas d’ailleurs pouvoir le joindre directement, et j’ai eu l’étonnement de lui parler ainsi sans passer par un intermédiaire. A ma question sur la santé des artistes, et sur les problèmes que pouvaient rencontrer les écrivains, il me disait son excellente santé, en dehors de douleurs lombaires particulièrement gênantes parfois. D’Ormesson ne connaissait pas « la crampe de l’écrivain » (terme souvent utilisé, mais qui n’est pas une véritable crampe, mais une dystonie de fonction), et je lui souhaitais de ne jamais la connaître.
Ramazzini, médecin italien né en 1635, à Modène dont nous avons publié l’ouvrage « Des maladies du travail », est le précurseur de la médecine professionnelle ; dans son ouvrage il décrit d’une belle manière les métiers de son temps et une centaine de maladies professionnelles dont « les maladies des musiciens et des chanteurs ». A propos des écrivains il écrit :
«  En un mot, ils sont privés des avantages que procurent un exercice modéré : quand ils voudraient en jouir, leur état les en empêche, parce que, pour gagner leur vie, ils sont forcés d’écrire depuis le matin jusqu’au soir. La nécessité où ils sont de tenir sans cesse la plume et de la mouvoir pour écrire, lasse leur main et même tout leur bras, à cause de la tension continuelle et presque tonique des muscles et des tendons, ce qui fait qu’au bout d’un certain temps, leur main droite perd toute la force » [1](Ouvrage de Ramazzini, des maladies du travail). N’oublions pas que nous sommes au XVII° siècle.

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Quelle est votre anxiété générale ? Test 1, genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Cursus Médecine des arts-musique

Inscription 2017-2018