Trac et anxiété de performance

Définir le trac et l'anxiété de performance

Se préparer à la scène
25 % des musiciens présentent une anxiété de performance qui vient gêner leur performance musicale et qui leur pose un problème et on peut considérer que 16 % ont une anxiété de performance musicale sévère.

Trac et anxité de performance

Trac et anxiété de performance

Dans les enseignements de Médecine des arts® nous distinguons :

  •   d’une part, le trac qui est la forme la plus banale, la plus commune des émotions scéniques. Certains artistes redoutent même de ne pas l’avoir. Cette appréhension qui survient avant de monter sur scène met en éveil l’organisme pour faire face à ce moment singulier et unique qu’est la scène. Une simple gestion, quelques apprentissages respiratoires, cognitifs permettent de traverser cette période sans difficultés. Cette émotion s’estompe lorsque l’action scénique se déclenche. C’est un phénomène normal, physiologique qu’il ne faut certainement pas supprimer mais simplement gérer.
  •   D’autre part, l’anxiété de performance scénique, qui représente une émotion plus pénalisante et qui met à mal la performance scénique. L’anxiété de performance met l’artiste, le musicien ou le chanteur en difficulté ; elle est présente avant d’entrer sur scène, mais peut également survenir à tout moment et perturber l’artiste sur scène. Une véritable panique peut envahir le musicien ou le chanteur. Les symptômes qui venaient physiologiquement mettre en éveil l’organisme envahissent le musicien, pour devenir des manifestations pathologiques. Parfois, l’anxiété de performance scénique peut mener l’artiste à arrêter la pratique sur scène, à modifier profondément sa trajectoire professionnelle ou le mener à des conduites addictives. Dans cette situation, il est nécessaire que le musicien, le chanteur ou le danseur bénéficie d’une prise en charge spécialisée. C’est la raison pour laquelle Médecine des arts a mis en place des formations spécifiques en relation avec la performance scénique.

25 % des musiciens présentent une anxiété de performance qui vient gêner leur performance musicale et qui leur pose un problème et on peut considérer que 16 % ont une anxiété de performance musicale sévère. Ce pourcentage est quasiment similaire pour les musiciens professionnels et les étudiants de conservatoire. Les musiciens d’orchestre notamment, mais aussi les élèves de haut niveau avant des échéances importantes sont nombreux à prendre des bêta-bloquants pour diminuer l’impact de la poussée d’adrénaline propre aux symptômes de ces émotions scéniques. Une étude chez les étudiants de deux conservatoires de haut niveau a été entreprise afin d’estimer les problèmes posés par le trac et l’anxiété de performance. Pour 1/3 des étudiants ces émotions liées à la scène sont un problème majeur. [1]

  •   Pour 4 % d’entre eux, l’anxiété de performance n’est pas un problème.
  •   Pour 24 %, c’est un problème léger.
  •   Pour 41 %, il s’agit d’un problème moyen.
  •   Mais pour 19 %, c’est un problème important et pour 12 % c’est un problème très important. [2]
Le trac, médecine des arts©

Ils sont 22 % à penser qu’ils avaient échoué leur examen du fait de leur niveau d’anxiété de performance et 35 % estiment que leur échec aux auditions est en relation avec leur anxiété scénique. Ainsi l’anxiété scénique est un véritable handicap pour les personnes qui désirent faire de la scène ou plus simplement se présenter devant un jury, être évalué.
90 % des étudiants de conservatoire n’avaient jamais pris de l’alcool avant une performance. La très grande majorité pratiquait des exercices de relaxation, des exercices respiratoires et des techniques de méditation pour se préparer. Et s’ils étaient 75 % à penser que l’utilisation de drogues et d’alcool n’était pas un moyen pour gérer l’anxiété de performance, 53 % pensaient que l’utilisation de médicaments pouvait être justifiée dans certaines occasions.
La préparation à la scène avec des personnes qualifiées est efficace pour adopter des cognitions et des comportements utiles pour faire face au trac et à l’anxiété de performance scénique. C’est la raison pour laquelle Médecine des arts s’est lancée depuis des années dans des stages de préparation à la performance scénique.
66 % des étudiants de ces conservatoires souhaiteraient avoir un soutien qualifié pour les aider à faire face à ces appréhensions, à cette anxiété, qui peuvent diminuer leurs chances dans des occasions cruciales pour eux.

Imprimer

La boutique

Revues

Santé du chanteur N°84
Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

Consultation pluridisciplinaire pour le musicien

Consultation gratuite pour le musicien


La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°82
Revue Médecine des arts N°82 : Le pouce du musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°80
Revue Médecine des arts N°80
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le corps du musicien
Le corps du musicien
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Prévention des pathologies des musiciens
Prévention des pathologies des musiciens
29,50 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer