Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et vent

Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et ventSanté des artistes, santé du chanteur et de l'instrumentiste à vent

Numéro 84. Numéro spécial sur la voix et les instruments à vent
Approche médicale et scientifique des pratiques artistiques

Port Gratuit

Les articles de la revue ne sont pas vendus indépendamment, le prix de 14 euros correspond au prix de l'ensemble de la revue, tous les articles et les chroniques

Ce numéro Médecine des arts est un numéro spécial sur la voix chantée et parlée et sur les instrumentistes à vent.

Edito Médecine des arts N°84

Page 3 Tout peut arriver. Même le meilleur

Le rôle des muscles de la sphère abdominale en chant lyrique

Page 4 - 11

Quels rôles jouent les muscles abdominaux dans le chant lyrique ? L’analyse biomécanique de quatre moments clés de la technique vocale (la posture auto-grandie du chanteur avant l’attaque du son, l’attaque du son, le chant proprement dit et la reprise du souffle) montre la complexité des mécanismes ventilatoires exploités en chant. La précision motrice et l’habileté que requiert la pratique du chant, la finesse des ajustements et la somatognosie pointue qu’elle exige sont bien plus élaborées que la simple aptitude à effectuer un gainage abdominal mis en œuvre pour éviter le mal de dos.
Marie Hutois

Mots clés : chant lyrique ; chanteur ; muscles abdominaux ; périnée ; anatomophysiologie.


Chant et reflux

Page 12-24

L’objectif de cette étude est de déterminer si la respiration thoraco-abdominale utilisée en chant a une incidence sur la survenue du reflux gastro-œsophagien. La population de chanteurs est constituée de 246 chanteurs entraînés (dont 18 chanteurs professionnels) et la population témoin comprend 234 sujets (non-chanteurs ou chanteurs non entraînés). Par questionnaire, les sujets sont interrogés sur les symptômes cliniques du reflux et les facteurs de risque et facteurs favorisants de reflux.

Les résultats montrent que les chanteurs présentent moins de symptômes que les non-chanteurs concernant le reflux pharyngo-laryngé et gastro-œsophagien, mais le taux de ces symptômes chez les chanteurs professionnels est nettement plus important que dans les deux autres groupes étudiés (différences significatives). Les chanteurs professionnels consultent plus que les chanteurs entraînés et que les non-chanteurs et traitent plus le reflux que les non-chanteurs et que les chanteurs entraînés (différences significatives).

Les chanteurs doivent être attentifs aux signes de reflux et la recherche d’un reflux doit faire partie du bilan vocal et phoniatrique.
Muriel Welby-Gieusse

Mots clés : chanteur ; voix chantée ; reflux gastro-œsophagien ; phoniatrie.


Fatigue vocale et théâtre de rue

Page 25 - 35

Les comédiens de rue pratiquent le théâtre dans des conditions particulières : dans l’espace public, en plein air, devant un public non captif, dans un environnement non prévu à cet effet (bruit ambiant, mauvaise acoustique, conditions atmosphériques incertaines, etc.). L’auteure passe en revue les spécificités de la pratique vocale chez les comédiens, ainsi que les différents paramètres qui contribuent à la fatigue vocale, en recherchant chez les comédiens de rue les particularités qui pourraient être des facteurs favorisants de fatigue vocale et de forçage vocal.

Les conditions dans lesquelles pratiquent les comédiens de rue se révèlent souvent défavorables à une bonne émission vocale et à son contrôle aisé. De plus, en cas d’utilisation prolongée de la voix, les phases de repos vocal ne sont pas facilement mises en place, provoquant un forçage vocal, chez ces professionnels de la voix.
Marjolaine Christien-Charrière

Mots clés : comédien de rue ; émission vocale ; voix projetée ; fatigue vocale ; forçage vocal ; surmenage vocal ; professionnels de la voix.


De la délicate double gestion de la voix projetée et chantée par le professeur d’éducation musicale

Page 36 - 44

Les professeurs d’éducation musicale alternent dans l’exercice de leur fonction l’utilisation de la voix parlée (voix projetée) et de la voix chantée. Des risques vocaux spécifiques sont-ils liés à cette double utilisation ? Pour le savoir, les auteurs ont observé en situation réelle, au moyen d’une grille d’observation détaillée, des professeurs, qui, de leur côté, rapportaient leurs sensations concernant leur voix projetée et chantée au moyen d’un auto-questionnaire basé sur le Voice Handicap Index. Les résultats des grilles d’observation et des questionnaires font apparaître des défauts de posture et de technique respiratoire, une fatigue vocale fréquente et généralement une utilisation moins physiologique de la voix projetée que de la voix chantée, où la technique vocale semble plus présente. Cette étude met également en évidence le manque d’information sur les risques et l’aspiration des professeurs à des actions de prévention.
Maud Guyon, Célia Maire

Mots clés : voix projetée ; voix chantée ; professionnels de la voix ; éducation musicale.


Dyspraxie linguale et gêne lors du détaché chez les clarinettistes

Page 45 - 54

Dans le jeu de la clarinette, la langue sert à la production du son et, grâce aux différentes possibilités de mobilité linguale, le clarinettiste peut moduler le phrasé. Une enquête préliminaire par questionnaire auprès d’une population de 130 clarinettistes montre une plainte modérée concernant la langue dans le détaché. Afin d’analyser plus précisément les difficultés des clarinettistes à l’instrument, un questionnaire plus élaboré est proposé à ces mêmes musiciens dans le but d’évaluer leurs fonctions linguales, en explorant la respiration (position de repos de la langue, type de respiration, etc.), la déglutition et la phonation. La gêne linguale s’exprime au détaché pour la moitié de l’échantillon. Un tiers des musiciens est dyspraxique. Aucun lien direct n’a été établi entre la dyspraxie linguale et la gêne ressentie par le clarinettiste lors du jeu. Des propositions sont faites par l’auteur afin d’optimiser les praxies linguales chez les clarinettistes.
Mathilde Sabourin

Mots clés : clarinette ; clarinettiste ; langue ; dyxpraxie linguale ; déglutition ; questionnaire.


Portrait de l’artiste en travailleur N°84

Page 55 - 57

Chronique MDA. Le trac. Le bégaiement de la vessie

Page 58 - 60

Version papier
14€

Abonnement France et CEE
56€

Abonnement hors CEE
67€

Les garanties médecine des arts

Articles en stock
Envoi dans les 24h

Paiement
en ligne sécurisé

Une question ?

CONTACTEZ-NOUS
Tél : 05 63 20 08 09


Par mail