Polyphénols et prévention des atteintes auditives chez les musiciens

Le vin rouge pour prévenir la perte auditive !
Les atteintes auditives des musiciens, notamment dans les répertoires heavy métal, rock sont extrêmement banales. Ils ne sont pas rares non plus dans les répertoires classiques. Hyperacousie, hypoacousie, acouphènes sont les troubles les plus fréquemment rencontrés.

polyphénols et vin rouge

Lors d’une exposition chronique ou aiguë à des niveaux sonores intenses des modifications métaboliques sont constatées. Plusieurs équipes de chercheurs ont développé leurs axes de recherche sur la prévention des traumatismes auditifs en essayant de corriger ces modifications métaboliques.

Action des polyphénols sur certains troubles auditifs

Certaines molécules comme le polyphénol ont la capacité de réduire l’expression de la protéine COX-2 et la formation de dérivés réactifs de l’oxygène (DRO). Ces deux phénomènes sont observés lors d’expositions à des niveaux sonores élevés comme on le retrouve dans le cadre des pratiques musicales, ainsi que chez des plasticiens utilisant des outils vibrants de percussion notamment (sculpture).
D’une manière générale la protéine COX-2, lorsqu’elle est surexprimée est impliquée dans les mécanismes anti-inflammatoires ; quant aux dérivés réactifs de l’oxygène, ils sont produits abondamment après un stress oxydatif.
L’équipe du docteur Seidman a mesuré le taux d’expression de cette protéine COX-2 et la production de DRO dans une population de rats après les avoir exposés à des traumatismes sonores. Ils ont observé que le pic d’expression de la protéine COX-2 se situe 32 heures après les traumatismes, que le taux de DRO était fortement augmenté dans le sang après le traumatisme, montrant ainsi l’effet de niveau sonore élevé sur ces composants.
L’administration de resvératrol inhibe l’expression de la proteine COX-2 et la production de DRO.
Le resvératrol est un polyphénol connue pour ses propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Les raisins noirs et le vin rouge contiennent cette molécule de manière significative, ce qui faisait écrire à un journaliste : « Le vin rouge pour prévenir la perte auditive ».
De nombreuses études ont mis en évidence les effets bénéfiques du vin rouge dans de nombreux troubles notamment cardiovasculaires. Mais les effets néfastes sont tels, par ses abus notamment, qu’il est difficile de conseiller cet usage ; les polyphénols se retrouvent dans de nombreux aliments : thé (vert ou noir), raisin, soja, fruits rouges (cassis, myrtille, cerise…) qui peuvent remplacer tout autant cet usage.

QUERCETINE CATECHINES ANTHROCYANINES RESVERATROL
Polyphénols dans l'alimentation
câpres : 181 mg/100mg thé vert : 65,7 mg/100 ml aubergine : 750 mg/100g raisin pinot noir : 11,9 mg/ litre
piment fort jaune et cru : 51 mg/100mg thé noir : 49,5 mg/100 ml cerise : 350-400 mg/100 ml  
pomme crue avec peau : 4,4 mg/100mg   myrtille, groseille : 80-420 mg/100 ml  
cacao en poudre : 20 mg/100mg      mûre : 115 mg/100 ml  
oignon rouge : 20 mg/100mg   raisin rouge : 30-750 mg/100 g  
myrtille : 18 mg/100g         
cassis : 6 mg/100mg         
brocoli cru : 3,5 mg/100g      

Ces travaux sont prometteurs dans la mesure où ils peuvent déboucher sur des traitements médicamenteux efficaces pour prévenir les atteintes auditives liées aux traumatismes auditives que l’on rencontre si souvent chez les musiciens. Pour autant, la prévention la plus efficace est la prévention primaire, à la source ; une gestion optimale de l’exposition sonore doit être une réflexion chez tout musicien qui veut mener une longue carrière, notamment dans le heavy métal, rock, etc.
Il est à noter que les polyphénols pourraient également avoir un effet positif sur la presbyacousie et les atteintes auditives en relation avec l’exposition à des médicaments et produits chimiques.

Rédacteur Docteur Arcier André, président fondateur de Médecine des arts®
Médecine des arts® est une marque déposée. Copyright Médecine des arts©

Bibliographie

  - Seidman M, Babu S, Tang W, et al. Effects of resveratrol on acoustic trauma. Otolaryngol Head Neck Surg 2003 ; 129:463–470.
 -  Seidman MD, Bai U, Khan MJ, Quirk WS. Mitochondrial deletions associated with aging and presbyacusis. Arch Otolaryngol Head Neck Surg 1997 ; 123:1039–1045.
  - Bai U, Seidman MD, Hinojosa R, Quirk WS. Mitochondrial DNA deletions associated with aging and possibly presbyacusis : a human archival temporal bone study. Am J Otol 1997 ; 18:559–563.
  - Seidman MD. Effects of dietary restriction and antioxidants on presbyacusis. Laryngoscope 2000 ; 110 (5pt1):727–738.
  - de Rivera C, Shukitt-Hale B, Joseph JA, Mendelson JR. The effects of antioxidants in the senescent auditory cortex. Neurobiol Aging 2006 ; 27 : 1035–1044.
  - Garetz SL, Altschuler RA, Schacht J. Attenuation of gentamicin ototoxicity by glutathione in the guinea pig in vivo. Hear Res 1994 ; 77:81–87.
  - Le T, Keithley EM. Effects of antioxidants on the aging inner ear. Hear Res 2007 ; 226:194–202.
  - Seidman M, Babu S, Tang W, et al. Effects of resveratrol on acoustic trauma. Otolaryngol Head Neck Surg 2003 ; 129:463–470.
  - Duan M, Chen Z, Qiu J, et al. Low-dose, long-term caroverine administration attenuates impulse noise-induced hearing loss in the rat. Acta Otolaryngologica. 2006 ; 126:1140–1147.
  - Coleman JK, Kopke RD, Liu J, et al. Pharmacological rescue of noise induced hearing loss using N-acetylcysteine and acetyl-L-carnitine. Hear Res 2007 ; 226:104–113.
  - Kramer S, Dreisbach L, Lockwood J, et al. Efficacy of the antioxidant N-acetylcysteine (NAC) in protecting ears exposed to loud music. J Am Acad Audiol 2006 ; 17:265–278.


Médecine des Arts®    
  715 chemin du quart 82000 F-Montauban
  Tél. 05 63 20 08 09 Fax. 05 63 91 28 11
  E-mail : mda@medecine-des-arts.com
  site web : www.medecine-des-arts.com

Imprimer