Pneumothorax chez un danseur

Quand reprendre la danse après un pneumothorax

Des conseils pour la reprise des activités. Comment effectuer la reprise de la danse après un pneumothorax

Le vent

Question

Bonjour, Je sors d’une semaine en clinique pour un pneumothorax complet du poumon gauche, d’origine "spontanée", avec drainage. Je fais du sport tous les jours, suis des cours de rock 2 fois 2 heures par semaine. Est-il possible d’estimer le temps d’inactivité ? Qu’est-il contre-indiqué dans mes pratiques ? J’ai 45 ans, je mesure 179 cm et pèse 73 kg (j’ai perdu 3 kg en une semaine d’hôpital et commence à perdre de la masse musculaire. Je m’inquiète un peu des récidives.
Je pratiquais la musculation 5 jours/semaine.¨Pourrais-je reprendre ce sport ? Merci encore pour vos réponses.
Amicalement.


Réponse

Bonjour, Comme vous pouvez vous en rendre compte en allant sur d’autres questions des forums Médecine des Arts, vous n’êtes pas la seule victime du pneumothorax spontané. Le problème majeur de cet accident est le risque de récidive, qui n’est pas prévisible !!! Il n’y a pas de contre-indication absolue à la reprise d’activités sportives sauf celles impliquant de grosses pressions intrathoraciques, comme l’haltérophilie. Certaines activités musicales sont plus à risque que d’autres, comme le jeu de la trompette ou du hautbois. Pendant votre séjour en clinique, vous avez subi un drainage pour ramener le poumon à la paroi et ce geste peut avoir suffi à cicatriser la plèvre et empêcher les récidives. Prenez quelques semaines pour avoir des activités physiques relativement douces, par exemple la marche prolongée ou le vélo de promenade et, ensuite, reprenez vos activités normales, si vous n’avez pas d’autres difficultés de santé dont vous n’avez pas parlé dans votre message.

Pour la musculation, il faut faire attention. En effet, dans cette pratique, il est fréquent de travailler à glotte fermée pour obtenir un meilleur levier par blocage du compartiment abdomino-thoracique. A ce moment-là, la pression intrathoracique peut augmenter brutalement et favoriser la récidive. A vous de voir ce que vous pratiquez réellement comme exercice et ce que vous devez éviter mais attention aux charges lourdes ! Bien à vous
Amicalement.

Rédaction pour Médecine des arts® : Dr François CEUGNIET pneumologue, médecin du sport
Médecine des arts est une marque déposée. Copyright médecine des arts©


 

Imprimer

S'abonner à la Revue Médecine des arts

Santé du danseur


Association

Faire un don
Adhérer