Os, le tissu osseux. Leçon 4. Anatomie artistique pour le musicien, chanteur, danseur

Classification des os

« L’étude des os est la base et le fondement de toute anatomie. Au point de vue des applications morphologiques qui deviennent ici notre principal objectif, son importance n’est pas moins considérable. Ce sont les os qui, par leur rigidité, donnent au corps ses proportions. Par la fixité de leurs saillies sous-cutanées, ils permettent les mensurations précises. Profondément situés, ils déterminent le plus souvent la forme générale de la région ; superficiellement placés, ils prennent une part directe au modelé de la forme extérieure. La configuration de leurs extrémités articulaires indique le sens et la limite des mouvements dont les articulations sont susceptibles. Enfin leurs rapports avec les muscles, qui tous s’y attachent par leurs extrémités, font de leur connaissance approfondie le prélude nécessaire et obligé de la myologie.»
Une fois atteint l’âge adulte, l’homme possède 206 os, c’est-à-dire moins qu’à sa naissance ; ils forment la charpente du corps. Au cours de la croissance, quelques os, au départ distincts, se soudent. Toutefois chez certains individus, il se forme des os supplémentaires dans l’épaisseur des tendons, les os sésamoïdes. Le seul os sésamoïde que nous avons tous est la rotule, un petit os circulaire et aplati situé à la partie antérieure du genou.

Fonction du tissu osseux

Ce système squelettique remplit plusieurs fonctions :

  •   Il dimensionne le corps.
  •   Il soutient et protège les parties molles, la moelle épinière, le cerveau, les viscères par exemple.
  •   Il renferme la moelle rouge qui produit les globules rouges (hématopoïèse)
  •   Il joue un rôle dans le stockage de sels minéraux comme le calcium et le phosphore.
  •   Il est à la base de la mobilité du corps grâce aux articulations qui permettent aux muscles d’actionner les différents segments du squelette.

Trois méthodes de classification

  • Selon leur emplacement
  • Selon leurs fonctions
  • Selon leur forme

Selon leur emplacement

On va distinguer les os situés sur un plan axial, dit le squelette axial. Les os axiaux sont les quatre-vingt os qui se répartissent le long de l’axe central, vertical du corps. Ils soutiennent et protègent la tête et le thorax et comprennent le crâne et la colonne vertébrale. Les os appendiculaires, au nombre de cent vingt six, sont ceux qui forment les membres, c’est-à-dire les épaules et les hanches, les bras et les jambes, les mains et les pieds, les doigts et les orteils.

Selon leurs fonctions

Ce système est composé de 6 unités fonctionnelles interdépendantes. Deux unités se regroupent pour former l’unité centrale.

Unité Centrale
Unité Axiale (rachis)
Unité Respiratoire (thorax)

Deux autres unités assurent la liaison de l’unité centrale avec l’unité de prise et l’unité porteuse.

Unité Centrale
Unité de liaison haute (ceinture scapulaire) Unité de liaison basse (ceinture pelvienne)
Unité de préhension (bras) Unité porteuse

Selon leur forme

Les os ont des formes variables qui dépendent de leur fonction et leur situation dans le corps.

Les os longs
Par exemple le fémur, l’humérus , le radius
Ils présentent une de leurs dimensions nettement plus grande que les deux autres. Ils présentent un corps ou diaphyse et deux extrémités ou épiphyses. Diaphyse et épiphyse sont reliées par une zone qui est le siège de la croissance : la métaphyse ou cartilage de croissance. Celui-ci ne s’ossifie complètement qu’à la fin de la croissance. La diaphyse se compose d’une enveloppe d’os compact, la corticale, enfermant de l’os spongieux.

Les os courts
Par exemple les os du carpe, les os du tarse, les phalanges de la main et du pied, et le calcanéum.
Ils ont leurs trois dimensions sensiblement égales. Ils sont composés d’un noyau d’os spongieux entouré d’une corticale d’os compact. Ils sont de forme vaguement cubique, on les trouve uniquement au niveau du poignet et de la cheville.

Les os irréguliers
Comme les vertèbres, le massif facial.
Il s’agit des os difficilement classables par leur forme. Ils ne sont ni longs, ni plats, leurs formes est souvent irrégulières et variables selon les cas.

Les os pneumatiques
Comme les os du crâne.
Ces os contiennent de l’air, ce qui explique leur dénomination.

Les os sésamoïdes
Comme la rotule, ou certains os de la main
Ils se développent dans l’épaisseur de tendons pour la rotule par exemple, ou bien sont de très petits os. Ils ont en général comme rôle de protéger les tendons de frottements excessifs et de modifier l’angle d’approche des tendons vers leurs insertions.

Imprimer

Association

Faire un don
Adhérer