Nodules sur les cordes vocales chez le chanteur et le comédien

Comment surviennent les nodules sur les cordes vocales ?

Les nodules vocaux se présentent sous la forme d’un petit gonflement, une petite tumeur bénigne, qui évoquent des nodosités, des nœuds, d’où leur nom. Ce renflement fait saillie sur le bord libre de la corde vocale.

Nodules vocaux

Les nodules vocaux sont extrêmement fréquents chez les professionnels de la voix, chanteurs et comédiens. C’est une question qui est souvent posée par les chanteurs et comédiens aux thérapeutes et aux professeurs de chant : j’ai une difficulté dans ma performance vocale, ai-je un nodule ? Ils paraissent plus fréquents chez les sujets féminins.

Ces lésions sont en relation avec les microtraumatismes subis par les cordes vocales [1]. Les microtraumatismes entraîneraient la formation de microhématomes et un œdème subépithélial qui pourrait amener à l’apparition d’un nodule vocal. Les micro-lésions répétées des cordes vocales pendant le cycle vibratoire, en situation en général de forçage vocal, aboutiraient à la désorganisation des structures tissulaires normales [2]. La tension excessive en situation de forçage vocal « surchargent » le travail des cordes vocales lors du cycle vibratoire, entraînant une friction supplémentaire. Le nodule se forme généralement au tiers antérieur de la corde vocale car c’est la zone de contact maximum durant la phonation.
La présence des nodules entraîne une fuite d’air et rend plus inefficace le geste vocal en réduisant l’intensité vocale. Le chanteur « force » sa voix pour obtenir le résultat vocal attendu et va entrer dans un cercle vicieux et aggraver le traumatisme.
Les nodules surviennent plus fréquemment chez les sujets féminins, certains auteurs suggèrent le rôle des influences hormonales dans l’occurrence plus forte des nodules chez les femmes. Tarneaud [3] précise que si la phase hyperfolliculinique peut être un facteur favorisant, « il s’agit d’une cause adjuvante et non efficiente car le nodule ne s’explique pas sans traumatisme vocal ». On peut noter par ailleurs qu’ils surviennent chez l’enfant, plus fréquemment chez les petits garçons que chez les petites filles, cela en relation vraisemblablement avec les excès vocaux plus fréquents chez le jeune garçon. Cela s’estompe au cours de l’évolution du larynx pour s’inverser à l’âge adulte, où les sujets masculins présentent une meilleure résistance anatomophysiologique au malmenage vocal.
La constitution du larynx joue certainement un rôle, mais qui pour Tarneaud reste méconnu. « Certaines cordes vocales ont, en phonation, un accolement plus accentué que d’autres, en raison de leurs attaches antérieure et postérieure ; elles sont donc, en cas d’hypotonie même légère, plus exposées à la création du nodule. »

Cordes vocales en phase de phonation, schéma de gauche
Cordes vocales, phase de respiration, schéma de droite

 

Imprimer

Quiz

Somnolence, testez votre propension à vous endormir dans la journée ou en soirée

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Quiz

Problème de voix chantée ?

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

La boutique

Livres

Physiologie du chant
Physiologie et art du chant
25,00 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°63
Revue Médecine des arts N°63
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°57
Revue Médecine des arts N°57
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°52
Revue Médecine des arts N°52
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°45
Revue Médecine des arts N°45
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°31
Revue Médecine des arts N°31
14,00 € Accéder à la boutique