Maladie de Horton chez un artiste

Diagnostic de la maladie de Horton dans l'art

De nombreuses vies d’artistes sont impactés par des maladies invalidantes, ou simplement gênantes. Les pratiques artistiques sont des activités qui d’une part exigent la plupart du temps une aptitude experte dans un ou plusieurs domaines, physique, mental, cognitif et qui du fait de l’exposition publique répondent souvent à des critères contextuels en relation avec le désir même du spectateur.

Dernièrement un journal évoquait la maladie de Horton dont l’acteur britannique, héros de Harry Potter, Daniel Radcliffe était affecté.
"Alors qu’il confiait récemment avoir connu une période d’alcoolisme sur les tournages de la saga Harry Potter, Daniel Radcliffe, sobre depuis août 2010, a confié être atteint de fréquents et douloureux maux de têtes le contraignant parfois à annuler divers rendez-vous professionnels. "Je pensais être une mauviette. Je prenais jusqu’à 12 antidouleurs par jour et cela ne changeait rien, je ne comprenais pas, je me disais : "Pourquoi est-ce que j’ai toujours mal à la tête ?" raconte-t-il à The Independant. Souffrant de la Céphalée de Horton ou algies vasculaires de la face, un mal rare touchant seulement 0,1 % de la population, l’acteur est soumis à des maux de tête si aigus "qu’une migraine paraît douce à côté", indique ce dernier dont les maux sont depuis attenués, à coups d’injections. Une douleur invalidante confirmée par Peter Goadsby, professeur de neurologie clinique à l’University College de Londres qui ajoute : "La céphalée de Horton est probablement la pire douleur qu’un être humain puisse endurer. C’est tout simplement horrible."

Docteur Horton
Bayard Taylor Horton, né le 6 décembre 1895 à Gate City en Virginie, décédé le 6 juillet 1980 à Rochester dans le Minnesota. Médecin américain qui a donné son nom à l’artérite temporale dite maladie de Horton en 1932.

Le diagnostic de maladie de Horton à travers l’art

Les peintres, en peignant leurs modèles, ont parfois dans le même temps illustré les maux dont ils étaient atteints. Dans ce tableau, Jan van Eyck (1390 à Maastricht -1441), peintre flamand, répond à une commande du chanoine Joris van der Paele. Joris van de Pael a travaillé en tant que « Scriptor » à la chancellerie papale à Rome. Par la suite, il acquit différentes fonctions ecclésiastiques lucratives.

la vierge au Chanoine Van der Paele par Van Eick

Le chanoine avait payé une forte somme à l’église Saint Docatien à Bruges pour que des messes soient célébrées d’année en année pour le repos de son âme.
Jan van Eyck est célèbre pour ses portraits d’un réalisme minutieux, il a peint avec précision le chanoine âgé d’environ 65 ans et les stigmates de sa santé alors précaire. Le portrait révèle une artère gonflée, oedémateuse qui peut évoquer une pseudopolyarthrite rhizomélique, qui peut s’exprimer également par une maladie de Horton.

Maladie de Horton, Chanoine Van der Paele

 

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Quelle est votre anxiété générale ? Test 1, genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Association

Faire un don
Adhérer