Le trac en questions !

Quel est l'effet du public sur la performance

L’anxiété de performance musicale, une émotion pas comme les autres
Questionner les musiciens sur le trac, l’anxiété de performance afin de mieux comprendre cette émotion

trac et anxiété de performance

L’anxiété de performance musicale est un des problèmes psychologiques les plus communs chez les musiciens. L’anxiété de performance musicale, le trac, est un phénomène complexe qui se manifeste par un ensemble de composantes émotionnelles et affectives, cognitives, comportementales, physiologiques.
De nombreux travaux ont été réalisés dans ce domaine et nous connaissons de mieux en mieux les mécanismes qui sous-tendent ces phénomènes.

L’anxiété de performance musicale

Il n’était pas inutile de questionner les musiciens eux-mêmes sur cette émotion qui les étreint lorsqu’ils sont sur scène. Les réponses sont le fruit d’une enquête menée en Italie sur un petit échantillon de musiciens (étudiants en musique et professionnels).

Quel est l’effet du public sur votre performance ?

  • La plupart des sujets (67 %) expriment que le public a à la fois des effets positifs et des effets négatifs ;
  • 25 % des musiciens interrogés soulignent uniquement les aspects négatifs ;
  • 8 % font référence seulement aux effets positifs du jeu en public.

En ce qui concerne ces aspects positifs, les musiciens mentionnent la communication et les affects activés par la présence du public, ainsi que les émotions particulières survenues lors de la performance.
Concernant les aspects négatifs, les musiciens soulignent que le public a un effet inhibiteur. Les musiciens sont inquiets du jugement que peut porter le public sur leur prestation. Dans certains cas, cette inquiétude peut révéler une véritable phobie sociale. « Je suis terrorisée, rapporte une musicienne, du jugement du public, même si je suis dans un groupe d’une centaine de musiciens, le public est un ennemi, et je suis la cible. Je commence à penser : maintenant il observe mon jeu, le mouvement de l’archet, ma robe, mes chaussures. Et cela devient une véritable phobie ».

Combien de temps éprouvez-vous sur scène l’anxiété de performance ?

Tous les musiciens interviewés ont éprouvé quelque temps et à un quelconque moment l’anxiété de performance au cours de leur vie musicale. Mais la fréquence et l’intensité varient largement.

  •   17 % des musiciens interrogés ont éprouvé une anxiété de performance musicale deux ou trois fois dans leur carrière ;
  •   25 % des musiciens éprouvent une anxiété de performance à chacune de leur prestation scénique ;
  •   58 % des musiciens se situent entre ces deux types de fréquence.

Quelle est l’intensité de l’anxiété de performance musicale ressentie ?

Cette intensité est très variable. Les formes et les effets physiologiques varient grandement aussi. Les musiciens rapportent une large gamme de niveau émotionnel, d’une sensation légère de malaise au niveau de l’estomac, les mains froides, à des expériences proches d’un état de panique, avec des tremblements, des nausées, une difficulté à respirer.

Quels sont les effets positifs de l’anxiété de performance musicale sur les aspects expressifs et techniques de votre prestation scénique ?

Même pour des niveaux modérés d’anxiété, la très grande majorité des musiciens (67 %) éprouvent des effets négatifs sur leur pratique, mais 33 % rapportent de hauts niveaux d’énergie et de concentration et donc une stimulation positive de leur jeu.

Quels sont les effets négatifs de l’anxiété de performance musicale sur les aspects expressifs et techniques de votre prestation scénique ?

Ces 67 % des musiciens rapportent des symptômes techniques et expressifs dans leur pratique même et qui varient selon l’instrument joué. Les cordes rapportent la perte de contrôle de la main droite qui tient l’archet, la perte de contact avec l’instrument et une production sonore de moins bonne qualité, peut-être en raison des raideurs musculaires et de la tension excessive.
Les instrumentistes à vent sont gênés le plus souvent par la diminution de la salivation, mais aussi par un excès de salivation. Ces symptômes peuvent avoir un effet sur la qualité de l’attaque sonore et l’articulation, alors qu’une respiration trop rapide va compromettre la fluidité de la phrase sonore.
Les pianistes rapportent des fausses notes, des erreurs de « sauts » lorsque l’anxiété de performance se manifeste.

Imprimer

La boutique

Revues

Santé du chanteur N°84
Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

Consultation pluridisciplinaire pour le musicien

Consultation gratuite pour le musicien


La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°82
Revue Médecine des arts N°82 : Le pouce du musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°80
Revue Médecine des arts N°80
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le corps du musicien
Le corps du musicien
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Prévention des pathologies des musiciens
Prévention des pathologies des musiciens
29,50 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer