Vitamine D pour prévenir les blessures, les fractures chez le danseur

Comment le corps se charge en vitamine D

La vitamine D joue un rôle très important pour la santé musculo-squelettique et pour les dents, ainsi que pour de nombreux systèmes biologiques (cardiovasculaire, immunitaire, etc.). La vitamine D est de ce fait une vitamine particulièrement précieuse pour la santé du danseur, du circassien, du musicien, notamment l’instrumentiste à vent.

Comment le corps se charge en vitamine D

Le rôle primordial du soleil et de la peau

C’est la peau qui synthétise la vitamine D, à partir de la pro-vitamine D3 (7-dehydrocholestérol). Les rayonnements ultraviolets B (UVB) transforment la pro-vitamine D3 en pre-vitamine D3, qui sous l’effet de la chaleur se transforme en vitamine D3. L’apport alimentaire de vitamine D est insuffisant pour satisfaire aux besoins, et la synthèse cutanée représente la principale source de vitamine D [3] [4]. Le soleil (ultraviolet), la chaleur, joue un rôle majeur dans cette synthèse. Ainsi les artistes, notamment dans les périodes hivernales qui travaillent à l’intérieur tout au long de la journée sont carencés en vitamine D. En France, les personnes ayant une carence sévère passent de 7 % sur la Côte d’Azur à 29 % dans le Nord. Les carences légères sont bien plus fréquentes encore. Dans les pays tempérés, le déficit en vitamine D pourrait atteindre plus de 40 % de la population de plus de 50 ans [5]
La synthèse de cette vitamine dépend également du phototype (les peaux foncés nécessitent une augmentation du temps d’exposition au soleil trois à cinq fois supérieur, et une crème solaire la réduit également (indices 30, réduction à 95%), de la latitude, de la saison, de l’âge, des vêtements. La prévalence de cette carence chez les adolescents(es) et les jeunes adultes en bonne santé a été estimée de 30 à 50 % [6]

La vitamine D
La vitamine D ou calciférol, appartient au groupe des vitamines liposolubles. Il existe deux formes de vitamine D, la vitamine D2 (ergocalciférol) synthétisée par les végétaux et la vitamine D3 (cholécalciférol) présente chez les animaux1. [1] [2]

La consommation alimentaire de vitamine D

L’alimentation ne couvre qu’une partie des besoins. Certains aliments permettent de compléter l’action de la synthèse cutanée de la vitamine D. Le stockage principal de la vitamine D se fait grâce à la 25 (OH) D et c’est cette molécule que l’on utilise pour le dosage vitaminique et le dépistage des personnes carencées.

Imprimer

S'abonner à la Revue Médecine des arts

Santé du danseur


Association

Faire un don
Adhérer