Chant et poumons. Une chanteuse lyrique subit une transplantation bilatérale des poumons

Hypertension artérielle pulmonaire, le début de la maladie chez un chanteur

La médecine, dit-Charité Tilleman-Dick, doit « cesser de laisser la maladie nous séparer de nos rêves. »
Il y a de belles histoires, celle-ci est remarquable pas seulement parce qu’elle est vraie et qu’elle se termine bien, mais parce qu’elle nous offre une occasion d’espérer de la médecine et des arts, lorsqu’ils sont unis.

Charité Tilleman-Dick

Charité Tilleman-Dick est une jeune fille énergique. Son désir d’adolescente est de devenir chanteuse lyrique. A la fin de son cursus scolaire, elle obtient une bourse pour se former à Budapest afin de perfectionner sa voix de soprano colorature. Elle apprend à chanter, à respirer.
« Quatre-vingt-dix pour cent du chant, c’est respirer, si vous avez un flux d’air adapté… » raconte-t-elle lors de conférences qu’elle donne aujourd’hui. Claire Dinville le dit autrement : « Apprendre à chanter, c’est d’abord apprendre à respirer, c’est-à-dire s’entraîner de façon à avoir une respiration adaptée au chant ».
« Si vous avez un souffle correct et si vous le soutenez à partir du bon endroit, les sons avec lesquels vous allez travailler sont les sons que vous êtes supposés faire. Cela va être votre authentique voix. Quand je chantais, j’étais bien. J’étais totalement sans entrave. »

Hypertension artérielle pulmonaire, le début de la maladie de la chanteuse
 

Charité Tilleman-Dick

C’est pourtant à cette période qu’elle ressent les premières difficultés à l’effort, lorsqu’elle marche rapidement pour se rendre à ses cours de chant, par exemple. Un jour, alors qu’elle court pour attraper le tramway, elle fait un malaise et s’évanouit. Mais ces malaises reviennent. Les médecins lui disent qu’elle fait de de l’hypotension, rien de grave. Lorsqu’elle revient chez elle dans le Colorado pour une courte visite, elle fait des examens et le diagnostic tombe comme une lourde menace. Charité Tilleman-Dick a une hypertension artérielle pulmonaire idiopathique, le pronostic est sombre. Son médecin insiste pour qu’elle arrête ses cours de chant et de chanter. Du fait de sa maladie et son handicap, elle a dû renoncer à beaucoup de chose, y compris de se rendre dans sa famille dans le Colorado, du fait de l’altitude, mais elle refuse d’abandonner sa carrière de chanteuse.
Son désir est plus fort, elle s’installe en 2004 à proximité de l’équipe médicale et continue le chant.
On lui a place un catheter dans une veine profonde et une pompe lui délivre toutes les 45 secondes un traitement. En 2006, elle obtient une bourse d’étude en Italie où elle poursuit son travail vocal grâce à cette assistance médicamenteuse. Puis elle commence une pratique professionnelle et travaille sous la direction de Rigacci à Florence. Elle voyage pour satisfaire à ses engagements. Elle dit combien le catheter qui était en permanence dans ses veines au niveau de la poitrine la gênait, notamment pour choisir ces costumes de scène.

Imprimer

La boutique

Revues

Santé du chanteur N°84
Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Somnolence, testez votre propension à vous endormir dans la journée ou en soirée

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Quiz

Problème de voix chantée ?

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

La boutique

Livres

Physiologie du chant
Physiologie et art du chant
25,00 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°63
Revue Médecine des arts N°63
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°57
Revue Médecine des arts N°57
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°52
Revue Médecine des arts N°52
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°45
Revue Médecine des arts N°45
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°31
Revue Médecine des arts N°31
14,00 € Accéder à la boutique