Vitamine D pour prévenir les blessures, les fractures chez le danseur

Effets bénéfiques de la vitamine D

Les effets osseux de la vitamine D

Pour maintenir un taux de calcium sanguin constant, l’organisme carencé en vitamine D utilise sa propre structure osseuse. Chez les danseurs, comme chez les circassiens qui ont une pratique intensive, et chez lesquels sont parfois associés une alimentation insuffisante, un déficit hormonal, une absence de règle, le risque d’un déficit de minéralisation osseuse est significatif. (La vitamine D joue un rôle majeur dans la croissance et la minéralisation osseuses. La 1,25(OH)2D (calcitriol), forme active de la vitamine D, intervient dans l’homéostasie phosphocalcique en agissant sur les parathyroïdes, les reins et l’intestin.)

Sur la densité minérale osseuse

Le taux de vitamine D augmente l’absorption intestinale du calcium. La vitamine D joue un rôle reconnu dans la densité minérale osseuse. Des valeurs basses de 25 OH D sont associées à des valeurs basses de la densité minérale osseuse. Lorsqu’on sait que les danseuses dans un contexte de déséquilibre alimentaire ont une faible densité minérale osseuse (avec un risque d’ostéoporose), ainsi qu’un déficit en vitamine, le dosage de cette vitamine peut être un paramètre à rechercher. L’étude de Anne Hoch ont mis en évidence ce déficit calcique et le risque ostéoporotique chez les danseuses de ballet.

Sur le risque de fracture osseuse

L’indice fracturaire est en relation avec le taux de vitamine D. Les pratiques artistiques telles que la danse et le cirque ont un risque de fracture relativement important. La supplémentation en vitamine D diminuerait ce risque comme cela a pu être démontré dans l’étude citée ci-dessous.

Effets musculaires de la vitamine D

danseuse et vitamine D

La réduction des TMS chez les artistes, danseurs, musiciens, circassiens est une nécessité. La vitamine D a des effets sur le muscle, notamment en agissant sur les fibres musculaires de type 2 (fibres de type II A, oxydatives à contraction rapide et résistantes à la fatigue, fibres de type II B fibres glycolytiques à contraction rapide et sensibles à la fatigue) et sur la masse musculaire.
Effets musculaires de la vitamine D
Les cellules musculaires possèdent un récepteur à la vitamine D, sur lequel la 1,25 (OH)2 D peut avoir un effet génomique responsable d’une augmentation de surface des fibres musculaires de type 2, mais aussi non génomique en augmentant la disponibilité du calcium cytolytique et en favorisant l’activation de la protéine kinase C.
Des études ont permis de mettre en évidence que l’administration de vitamine D chez les personnes âgées diminuait le risque de chute. [7]
La vitamine D pourrait également jouer un rôle dans la performance physique comme cela a pu être mis en évidence chez les danseurs de ballet par exemple (voir ci-dessous).

Effets sur le système cardiovasculaire

La vitamine D participerait à la régulation de la pression artérielle. Elle favoriserait la pénétration du sucre dans les muscles et son stockage sous forme de glycogène, ce qui est essentiel pour les artistes soumis à des efforts physiques importants comme les danseurs et les circassiens. Ce risque est d’ailleurs mentionné par le docteur Koch chez la danseuse dans certains contextes.

Effets sur le système immunitaire

La vitamine D pourrait réduire le risque d’infection hivernale. Elle agirait également sur l’activation des processus de reconstruction. Cela est indispensable dans la résolution des courbatures et des blessures chez les artistes. Les carences en vitamine D paraissent associées à une augmentation de certains cancers. [8]

Imprimer

S'abonner à la Revue Médecine des arts

Santé du danseur


Association

Faire un don
Adhérer