Troubles fonctionnels de la voix

Surmenage et malmenage vocal

Les troubles de la voix d’origine fonctionnels sont liés à des altérations du comportement vocal.
Dans les dysphonies dysfonctionnelles simples  les cordes vocales sont normales, mais le dysfonctionnement peut entraîner des modifications en chaîne responsable de l’apparition d’un trouble organique, dans ce cas on les nomme parfois dysphonie dysfonctionnelle dysorganique ou compliquée. A l’inverse d’ailleurs l’apparition de lésions organiques peut avoir des conséquences fonctionnelles en venant perturber le geste vocal.
Toutes les étapes de la production vocale peuvent être perturbées. Les causes de ces dysphonies fonctionnelles sont extrêmement nombreuses et se situer dans des zones anatomiques diverses :

  • Abdominaux-diaphragmatiques
  • Résonateurs
  • Contrôle auditif
  • Larynx
  • Contrôle respiratoire etc.

Concernant les origines des dysphonies dysfonctionnelles, selon Crevier-Buchman et coll. (2006), les principales causes sont dues :

  • sur le plan quantitatif, à un surmenage vocal,
  • sur le plan qualitatif, à un malmenage vocal.

Le surmenage vocal est défini comme une situation où le sujet utilise sa voix à un niveau supérieur à ses possibilités physiologiques. En d’autres termes, l’intensité et la durée de
l’émission sonore sont trop élevées pour les capacités physiologiques d’un individu. Précisons que d’une personne à l’autre les seuils de surmenage seront différents.
Le malmenage vocal est la conséquence de perturbations du comportement vocal. Les altérations du geste phonatoire correspondent à une ou plusieurs étapes de la production
vocale.

« Ces troubles se manifestent au niveau de l’appareil phonatoire soit par un excès de fonction, on parle alors d’hypertonie, d’hyerkinésie ou hyperfonction, soit par une insuffisance de fonction, on parle alors d’hypotonie : d’hypokinésie ou d’hypofonction. » Jean-Adolphe Rondal, Xavier Seron. Troubles du langage : bases théoriques, diagnostic et rééducation)
« Le Huche préfère utiliser les termes d’hypotonie ou d’hypertonie, car il s’agit pour lui d’augmentation ou de diminution de tension, plutôt que d’augmentation ou de diminution de mouvements » (Jean-Adolphe Rondal, Xavier Seron. Troubles du langage : bases théoriques, diagnostic et rééducation)

Imprimer

Quiz

Somnolence, testez votre propension à vous endormir dans la journée ou en soirée

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Quiz

Problème de voix chantée ?

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

La boutique

Livres

Physiologie du chant
Physiologie et art du chant
25,00 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°63
Revue Médecine des arts N°63
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°57
Revue Médecine des arts N°57
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°52
Revue Médecine des arts N°52
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°45
Revue Médecine des arts N°45
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°31
Revue Médecine des arts N°31
14,00 € Accéder à la boutique