Trac et gestion par la respiration

Le trac, une émotion normale

Trac et Anxiété de performance

La performance artistique plus qu’aucune autre dépend de caractéristiques psychologiques. Les habiletés techniques sont un pré-requis, mais au-delà l’artiste musicien, danseur, chanteur, circassien ne peut réussir dans sa pratique que si ces habiletés psychologiques le lui permettent. Faire face à ces craintes, de la peur de réussir, à celle d’échouer, faire face à un jury, un auditoire, répondre aux exigences d’un apprentissage, un concours, des relations avec ses pairs, ses professeurs et ensuite des managers, ne demandent pas des qualités exceptionnelles, mais des connaissances spécifiques et un entraînement afin de perfectionner ces habiletés.

Le trac est une émotion normale adaptative

Le trac est un risque banal ; parfois il n’est qu’une gêne qui vient perturber le début d’une performance mais il peut être également vécu douloureusement par les artistes scéniques et devenir une véritable anxiété de performance scénique particulièrement handicapante pour la performance et la carrière de l’artiste. Une enquête menée auprès de 19 orchestres canadiens révélait que 96 % des musiciens souffraient de problèmes de santé plus ou moins importants liés au trac (Bohne, 2003).

Des études plus récentes mettent en évidence que les étudiants de musique seraient de 50 à 60 % (selon les études) à avoir le trac et ce pourcentage est retrouvé de manière croissante dans les études les plus récentes de ces dernières années, signifiant que vraisemblablement les contraintes d’exposition, la situation concurrentielle placent les étudiants de musique à un niveau d’anxiété situationnelle de plus en plus forte. Les performances exigées favorisent les comportements et les travers psychologiques tels que la rivalité entre pairs et le perfectionnisme, qui ont un effet majorant sur le trac.

Le trac doit pourtant être dédiabolisé, car il s’agit d’une réaction adaptative tout à fait physiologique (voir les ouvrages du docteur Arcier sur ce sujet). Il est important que dès les premiers apprentissages, ce phénomène émotionnel ne soit pas éludé par le professeur, ni admis comme une fatalité qui vient gêner la performance. Car le risque est de fixer cette perturbation des émotions et d’en faire un véritable auto-handicap : une manière de ne pas réussir centrée sur les émotions et au dépens de la résolution du problème : " mon fils ou mon élève ne réussit pas parce qu’il a le trac ".

Le trac est d’abord et avant tout un phénomène d’activation qui permet de se mettre au niveau de l’enjeu. Cette activation peut être ajustée par des techniques diverses. Une des plus simples est basée sur des exercices respiratoires.

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°82
Revue Médecine des arts N°82 : Le pouce du musicien
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Yoga du musicien
Le Yoga du musicien
27,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°80
Revue Médecine des arts N°80
14,00 € Accéder à la boutique

Dernier article

La chanteuse Jenifer impliquée dans un accident grave de la route Accident de la route

Association

Faire un don
Adhérer

Quiz

Testez votre estime de soi

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Sondage

Musiciens, quel régime faites-vous ?

Votez (44 votants)

Suivez-nous !

Inscription newsletter

Encyclopédie

  • Demis Roussos
  • Wilfrid Piollet
  • Hamama Faten
  • James Anderson DePriest
  • Ekberg Anita
Demis Roussos