Syndrome de loge chez une jeune danseuse

Hernie du tibial antérieur chez une danseuse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cas Clinique

Mademoiselle A. C., est une jeune danseuse de 19 ans. Elle a perçu au cours de la journée de travail une petite masse non douloureuse de 1 cm environ sur la face antérieur de sa jambe droite. Le lendemain matin, cette petite tumeur avait disparu.
Inquiète, elle a préféré consulter.

Discussion

La musculature des membres inférieurs dans la pratique de la danse est très sollicitée. Les accidents musculo-squelettiques sont fréquents. La présence d’une masse localisée sur la face antérieure de la jambe doit faire penser à un syndrome particulier retrouvé régulièrement dans certaines pratiques sportives comme la course à pied, la marche rapide ; il s’agit du syndrome des loges avec la présence d’une hernie musculaire.
Les muscles sont entourés d’un tissu conjonctif et fibreux. Cette trame tissulaire appelé aponévrose ou fascia joue un rôle mécanique d’enveloppe souple et élastique. Un défaut de cette gaine fibreuse lié à une pression musculaire importante sur cette paroi peut créer une véritable hernie musculaire. Celle-ci survient le plus souvent au niveau du membre inférieur et au niveau du muscle tibial antérieur.
Les recherches dans ce domaine permettent de penser que la contraction musculaire isométrique dans une position verticale génère une pression élevée dans les fascias et par conséquence l’élévation de cette pression va entraîner des hernies musculaires au niveau des points faibles de ces fascias.
Si le mécanisme physiopathologique et la clinique donnent une orientation sérieuse au diagnostic, il est néanmoins nécessaire de confirmer ce diagnostic par des examens complémentaires et de rechercher les diagnostics différentiels que sont les tumeurs des tissus mous, schwannomes, dermatofibrome par exemple.
Une échographie statique a été réalisée chez cette jeune danseuse, celle-ci n’a révélé aucune hernie musculaire. L’IRM est également un examen qui peut aider au diagnostic positif et surtout négatif.
Dans ces situations cliniques, où d’évidence le problème paraît fonctionnel, cette tumeur apparaît au cours de l’effort. L’échographie doit être sensibilisée par l’effort. Les médecins qui ont pris en charge cette jeune danseuse lui ont demandé simplement de monter et descendre de manière itérative les escaliers de la clinique. Dans cette situation, l’échographie a mis en évidence la hernie du muscle du tibial antérieur chez cette danseuse. L’échographie dynamique est essentielle pour déterminer le diagnostic.

 

Bibliographie

Suheil Artul, George Habib The importance of dynamic ultrasound in the diagnosis of tibialis anterior muscle herniation Critical Ultrasound Journal 2014, 6:14
Bianchi S, Abdelwahab IF, Mazzola CG, Ricci G, Damiani S (1995) Sonographic examination of muscle herniation. J Ultrasound Med 14:357-360 PubMed Abstract

Illustration échographique

Suheil Artul, George Habib The importance of dynamic ultrasound in the diagnosis of tibialis anterior muscle herniation Critical Ultrasound Journal 2014, 6:14

Imprimer

S'abonner à la Revue Médecine des arts

Santé du danseur


Association

Faire un don
Adhérer