Sophrologie pour les musiciens, chanteurs, danseurs

A quel âge commencer, les exercices conseillés ?

Y a-t-il des exercices particuliers à conseiller ?


A titre d’exemple on peut recommander l’exercice de déplacement du négatif, qui peut se pratiquer très facilement et permet d’éliminer rapidement les tensions corporelles et mentales. On commence par souffler, puis on inspire et on effectue - en rétention d’air - une tension sur une partie du corps, jusqu’à la limite de la résistance confortable. On expulse alors l’air, les préoccupations et les tensions, dans un grand sentiment de libération. On termine par un temps de récupération, avant d’enchaîner sur une autre partie du corps. L’artiste favorisera la pratique de l’exercice sur les zones de son corps les plus sensibles au trac, ou les plus sollicitées par sa discipline artistique.
Le travail avec les artistes porte souvent sur la gestion du trac. On peut en décrire ainsi les grandes lignes : lors des premières séances, le sophrologue installe des « ressources » : images, gestes et respirations que l’artiste pourra réutiliser en cas de trac. L’apprentissage se poursuit avec la technique de Sophro Acceptation Progressive, dans laquelle, étape par étape, l’artiste apprend à se visualiser en pleine possession de ses moyens pendant l’événement redouté. Le cerveau se trouve ainsi « déconditionné » de ses réflexes négatifs.
Ce type d’exercice peut se pratiquer en situation ; par exemple, un musicien pourra s’entraîner avec son instrument.

A quel âge peut-on la commencer ? Et jusqu’à quel âge ?


La pratique peut débuter dès l’âge de 4 ans et sans limite d’âge.

Quel est le rythme à adopter pour la pratique ?


Une fois par semaine est un bon rythme. On distingue les cours collectifs (déjà très utiles pour partir à la découverte de son schéma corporel et pour le développement personnel) et les séances individuelles, dans lesquelles on peut travailler sur une problématique particulière. De manière générale, 5 à 10 séances individuelles sont nécessaires pour intégrer la méthode et obtenir les résultats souhaités. La puissance de la technique réside dans la répétition. Certains sophrologues enregistrent les séances et il est ainsi possible de s’entraîner entre 2 rendez-vous, ce qui est fortement conseillé.

Y a t-il des précautions à prendre ? Générales, selon l’âge, selon la pratique, y a-t-il des contre-indications, des réserves ?


La sophrologie est une méthode très douce, il n’y a donc pas de précautions particulières à prendre pour la pratiquer. Les principales entraves à son apprentissage sont l’absence de motivation et les difficultés d’audition, les techniques étant guidées par la voix. Dans le cas de troubles physiques dus au stress, il est nécessaire d’avoir consulté un médecin avant de prendre rendez-vous avec un sophrologue.
La réserve est de s’entraîner régulièrement car c’est la pratique régulière qui conditionne l’efficacité de la technique.

Rédacteur Cécile Vilatte, Sophrologue.
Médecine des arts® est une marque déposée. Copyright médecine des arts©

En savoir plus

Sophrologie pour les musiciens, François Joliat, collection alexitère, 1999.
Le trac, les stratégies pour le maîtriser, Docteur Arcier André, collection alexitère, 2005.
Revue Médecine des Arts. Numéro spécial sophrologie, Alexander, Fendenkrais, homéopathie, acupuncture etc.


Médecine des Arts®    
  715 chemin du quart 82000 F-Montauban
  Tél. 05 63 20 08 09 Fax. 05 63 91 28 11
  E-mail : mda@medecine-des-arts.com
  site web : www.medecine-des-arts.com

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Quelle est votre anxiété générale ? Test 1, genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Cursus Médecine des arts-musique

Inscription 2017-2018