Seijun Suzuki

Le cinéaste Seijun Suzuki est mort le 13 février

Réalisateur japonais, Seijun Suzuki de son vrai nom Seitarō Suzuki, né le 24 mai 1923 à Tokyo est mort le 13 février 2017, à l'âge de 93 ans.

Il participe à la guerre de 1943 à 1946 et combat à Taïwan et aux Philippines.

Il envisage une carrière au cinéma après un échec à l'examen d'admission de l'université de Tokyo pour mener des études commerciales.
En 1948, il devient assistant réalisateur dans la société Shochiku, il travaillera notamment auprès de Tsuruo Iwama. Puis il travaillera pour les studios Nikkatsu en 1954. Il va dans cette société réaliser un premier long métrage, d'autres suivront. Ces films font partie des films de séries B qui sont diffuser en premier partie de soirée.
Suzuki doit pour ses studios tourner 4 films par an dans un cadre fixé par le studio. Pour autant Suzuki arrive à se faire reconnaître dans ce type de réalisation.

« Suzuki invente un genre à lui, celui du polar pop et psychédélique, teinté de grotesque, s’éloignant des rives d’un réalisme a priori nécessaire au genre. Le Vagabond de Tokyo, en 1966, ballade romantique et kitsch au cœur de l’univers du film noir urbain, ponctuée par une chanson mélancolique, constitue une sorte d’achèvement de ce projet. »[Le Monde 24/02/2017]
Mais ces tentatives de réaliser des œuvres plus personnelles amène le studio Nikkatsu à le licencier en avril 1968.

Durant 10 ans, Suzuki ne tournera aucun film. Pendant cette période il tournera pour la publicité et pour la télévision.
Ces œuvres sont redécouvertes et rediffusées tardivement par des jeunes réalisateurs ce qui lui permet de pouvoir financer de nouveaux longs métrages.

Cinéaste japonais devenu culte Suzuki a inspiré de nombreux jeunes réalisateurs tels que Quentin Tarantino et Damien Chazelle.
« Son dernier film, Operetta Tanukigoten (Princess Racoon), avait été présenté hors compétition à Cannes en 2005. Une fantaisie étonnante, opérette tout en fraîcheur et en inventivité mettant en scène l'actrice chinoise, Zhang Ziyi. »[Le Figaro 22/02/2017]

Le réalisateur japonais Seijun Suzuki est décédé le 13 février à Tokyo des suites d'une maladie pulmonaire, a annoncé son ancien studio de cinéma, Nikkatsu. Il avait 93 ans.


 

Imprimer

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Médecine des arts-musique

Cursus Médecine des arts-musique