Rupture du tendon d'Achille chez les artistes

L'acteur André Dussollier souffre d'une rupture du tendon d'Achille

ruoture du tendon d'Achille

Toutes les pratiques artistiques où la propulsion est une phase importante de l'action scénique présentent des risques de lésions du tendon d'Achille chez les artistes.
La propulsion correspond au temps, particulièrement actif, où le pied arrière repousse le sol pour engager l’ensemble du corps dans le déplacement.

Rupture complète ou incomplète sont retrouvées régulièrement chez les danseurs et les artistes du cirque, sans que cela soit une lésion fréquente. Mais cela ne concerne pas seulement cette catégorie d'artistes particulièrement actifs, c'est ce que nous rappelle l'acteur André Dussollier, victime d'une rupture du tendon d'Achille sur scène.

L’acteur et comédien André Dussollier vient d’annoncer la suspension des représentations de la pièce Novecento dans lequel il jouait le rôle principal. Le comédien souffre d’une rupture du tendon d’Achille.
Après la reprise ces derniers mois du spectacle dont le rôle lui avait valu le Molière du meilleur comédien en 2015, il annonçait quelques jours plus tard qu’il était dans l’obligation d’interrompre le spectacle du fait d’une lésion au niveau du tendon d’Achille.
Il s’avère un mois après que le diagnostic est plus sérieux  et la période d’arrêt devrait se prolonger plusieurs mois.
« J'ai les tendons un peu abîmés donc il faut le temps que ça se ressoude», confié André Dussollier après cet accident physique sur scène.
« André Dussollier interprète seul Danny Boodmann T.D. Lemon Novecento, né et abandonné sur un paquebot en 1900. Adopté par l'équipage, il devient un virtuose du piano sans jamais descendre à terre. Un rôle très physique qu'avait interprété avec brio Jean-François Balmer et dans lequel André Dussolier ne s'interdisait pas de danser, au rythme des quatre musiciens de jazz qui l'accompagnaient sur scène. »[Le Figaro 28/10/2016]
Un rôle qui à un certain âge est prédisposant à ce type d’accident, notamment lorsqu’on est en général sédentaire et que l’on passe à un régime physique plus intense sans préparation particulière.

Si dans la vie courante, lors d’une propulsion rapide une telle lésion peut être retrouvée, on observe cette pathologie plus volontiers dans certains sports (basket, volley, etc.). Les danseurs et circassiens restent très exposés mais le risque peut être plus important encore dans les situations « sportives » sur scène chez des sujets peu entraînés, d’un certain âge et sans préparation physique particulière, ce qui devait être le cas d’André Dussolier.

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Quelle est votre anxiété générale ? Test 1, genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Association

Faire un don
Adhérer

Diplôme Médecine des arts-musique

Inscription 2017-2018