Polype des cordes vocales

Qu'est-ce qu'un polype vocal ?

Qu’est-ce qu’un polype vocal (corde vocale ou pli vocal) ?
Les polypes des cordes vocales sont des pseudo-tumeurs bénignes qui se développent au niveau du pli vocal.

Comment se présente le polype des cordes vocales ?
Il se présente généralement sous la forme d’une petite masse arrondie développée à partir du pli vocal, mais on rencontre également des polypes volumineux, doublant ou triplant la corde vocale. Sa couleur et sa forme sont variables. La coloration du polype peut être rouge vif, il s'agit dans ce cas d'un polype angiomateux. Il peut au contraire être pâle, grisâtre. Il s'agit alors d'un polype oedémateux.
Le polype se situe à des niveaux variés, mais le plus souvent on le trouve au tiers moyen de la corde vocale.
Suivant l’implantation du polype sur le pli vocal, on décrit :

  • Le polype pédiculé qui présente un pédicule plus ou moins épais qui le relie au pli vocal. Il est aspiré en sous-glotte à l’inspiration, puis plus visible, poussé par la glotte spasmée en phonation à l’expiration (polype dit en battant de cloche)
  • Le polype sessile accolé à la surface du pli vocal par une base d’implantation large.
    Les rares polypes observés chez l’enfant sont pour l’essentiel sessiles et muqueux.

Quels sont les origines du polype vocal ?
« Pour constituer un polype, il faut en principe une très forte pression de décollement des cordes vocales : cris démesurés, efforts à glotte fermée pour soulever des charges, fortes pressions glottiques dans les instruments à souffle (cor, trompette), toux. La pression sous-glottique varie de 5 à 40 cm d’H2O chez le chanteur. Un manomètre placé en sous-glottique chez un tromboniste a indiqué 50 à 150 cm d’H2O (reporté par J.-Bl Roch). »
L’étiologie est plus variée que pour le nodule : malmenage vocal, traumatismes vocaux aigus, irritants respiratoires, allergie, infection des VADS (voies aéro-digestives supérieures), tabac, alcool, dysendocrinie, sans oublier le sulcus glottidis.

Quel est l’histopathologie du polype vocal ?
La pathologie est localisée dans la couche superficielle de la lamina propria.
Il n’y a pas de preuve d’inflammation chronique.
Sur le bord ou la surface de la corde vocale on trouve un gonflement tissulaire. Les exsudats fibrineux et néo-vaisseaux présents dans le chorion soulèvent une zone localisée de l’épithélium de revêtement.
Les polypes hémorragiques résultent souvent d’un coup de fouet laryngien au niveau des capillaires artériolaires.

Imprimer

Quiz

Somnolence, testez votre propension à vous endormir dans la journée ou en soirée

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Quiz

Problème de voix chantée ?

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

La boutique

Livres

Physiologie du chant
Physiologie et art du chant
25,00 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°63
Revue Médecine des arts N°63
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°57
Revue Médecine des arts N°57
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°52
Revue Médecine des arts N°52
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°45
Revue Médecine des arts N°45
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°31
Revue Médecine des arts N°31
14,00 € Accéder à la boutique