Omar Sharif

 

 

 

 

 

 

 

Acteur de cinéma d'origine égyptienne, Omar Sharif ou Omar El-Sharif, de son véritable nom Michel Demitri Chalhoub est né le 10 avril 1932 à Alexandrie. Omar Sharif est mort d'une crise cardiaque le 10 juillet 2015 à l'âge de 83 au Caire.

Issu d'une famille aisée d'origine libanaise, il est élevé dans le rite grec-catholique melkite, il se convertira à l'islam afin d'épouser sa première épouse, l'actrice musulmane égyptienne Faten Hamama, dont il a plus tard divorcé en 1968. Omar Sharif ne se remariera pas. Ils auront un fils Tarek en 1957.
Il obtiendra un diplôme de mathématiques et physique à l'université du Caire,  puis travaillera dans l'entreprise de bois précieux de son père avant d'étudier à la Royal Academy of Dramatic Art de Londres pour devenir acteur. Polyglotte, il parlait couramment 5 langues,  l'arabe, l'anglais, le grec, l'italien et le turc.

Omar El-Sharif débutera sa carrière sous la direction du Youssef Chanine qui choisira pour Le démon du désert, puis Les Eaux noires ou il joue avec Faten Hamama qu'il épousera. Il deviendra rapidement un acteur reconnu en Egypte.
Le succès international, il va le rencontrer en 1962, Omar Sharif à 30 ans, lorsqu'il joue le rôle culte d'Ali Ibn Kharish aux côtés de Peter O'Toole. C'est pour ce film qu'il prend le nom d'Omar Sharif. Il va s'installer à Hollywwod avec son fils. il renouera avec le succès avec le Docteur Jivago sous la direction de David Lean. Polyglotte,
Omar Sharif joue alors dans plus de 60 films américains et français, entre autres avec des personnalités comme Anthony Quinn, Catherine Deneuve, Jean-Paul Belmondo, Barbra Streisand, Henri Verneuil...

En mai 2015, son fils, Tarek El-Sharif, annonce dans une interview que son père est atteint de la maladie d’Alzheimer. Omar Sharif meurt le 10 juillet 2015 d'une crise cardiaque.

Connu et reconnu pour sa carrière et ses succès, il l'est aussi par sa personnalité singulière et sa liberté d'esprit. Il est devenu un des joueurs de bridge les plus célèbres du monde.
«  Aux Olympiades de Bridge de Deauville en 1968, il représentait l'équipe d'Égypte, opposée à celle du champion du monde italien Giorgio Belladonna. Quelques années plus tard, c'est face à ce même no 1 mondial qu'Omar Sharif fait une tournée internationale avec la Lancia Team. Dans chaque ville, une voiture était offerte au vainqueur, il en a gagné vingt-quatre (Wilkipédia) ».
C'est un joueur et un fumeur invétéré (pendant quarante ans, il a fumé quatre paquets de cigarettes par jour, fan de chevaux et de courses hippiques, amateur de jeu de casino. « Ce que j’aime dans le métier d’acteur, c’est que je ne fous rien.» Il fréquente les salles de jeu plus par ennui que passion, expliquant que les casinos sont les seuls endroits ouverts la nuit et que l’on peut fréquenter quand on est dans la vadrouille imposée par son métier. » Libération 10 juillet 2015
« Les chevaux, c’était le dada d’un homme qui en avait beaucoup, mais qui tournaient tous autour du même mode de vie. Celui d’un play-boy, d’un jouisseur, qui passait son temps dans les hippodromes, les casinos, aux tables de bridge – il en était champion international – les palaces et leurs bars. Dans le portrait que Libération lui consacrait en août 2001, il expliquait passer l’hiver au Sheraton du Caire, l’été au Royal-Barrière à Deauville et quelques mois par an au Royal-Monceau à Paris, toujours dans la même chambre. « Sur cour, je crois. Je n’ouvre jamais les rideaux, même pour regarder le temps qu’il fait. A quoi bon ? J’ai vu tous les paysages.» Et c’était vrai, mais il est toujours resté égyptien, représentant ainsi la seule star internationale masculine arabe. » Libération 10 juillet 2015

Le rôle de Lawrence d'Arabie (1962) lui vaut le Golden Globe du Meilleur Second rôle. Omar Sharif est couronné en 2003 par un Lion d'or au festival du film de Venise pour l'ensemble de sa carrière, il reçoit en 2004 le César français du meilleur acteur pour Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de François Dupeyron.


Médecine des Arts®    
715 chemin du quart 82000 F-Montauban
Tél. 05 63 20 08 09 Fax. 05 63 91 28 11
E-mail : mda@medecine-des-arts.com
site web : www.medecine-des-arts.com

Imprimer

Association

Faire un don
Adhérer