Menashe Kadishman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peintre et sculpteur israélien né en 1932 à Tel-Aviv, Menashe Kadishman a étudié en Israël puis suivi son enseignement dans les écoles d'art londoniennes Saint-Martin et Stade. Il reviendra en Israël en 1972. Il est mort le 8 mai 2015 en Israël à l'âge de 82 ans.
En 1995, le prix Israël, l'un des plus importants du pays, lui a été décerné pour ses sculptures.

« Son ami Micha Ullman, lui aussi sculpteur, l'a décrit sur la radio israélienne comme "le sage du village des artistes israéliens à Londres". "Après avoir connu la célébrité aux Etats-Unis, la reconnaissance des musées, il a malgré tout décidé de rentrer en Israël", pour retrouver "les moutons, les arbres, les ânes, le pays", a-t-il dit. Car le mouton, celui qu'il gardait jeune homme lorsqu'il était berger dans un kibboutz-ces villages collectivistes fondés par les premiers Israéliens- est un élément central de son oeuvre : de celui sacrifié par Abraham dans la Bible, à ceux amenés à l'abattoir, en écho à la tragédie de l'Holocauste » (CultureBox 09/05/2015)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était membre du kibboutz Ma’ayan Baru’h dans le nord d’Israël et y travaillait épisodiquement comme berger. Le mouton, omniprésent dans son oeuvre, rappelle le sacrifice demandé par D.ieu d’Isaac par Abraham. Dans son tableau Way to Eden  il représente le mouton comme gardien du chemin (chérubin = gardien du paradis)
En 1995 Kadishman a commence à peindre ses tètes de moutons. Guider par sa passion pour la nature et son admirable énergie, il a crée plus de mille têtes différentes, en deux ans de travail.
La première apparence des moutons dans sa création, fut en 1978, a la Biennale de Venise. Il y présente un troupeau de moutons peint de différentes couleurs, avec lui comme berger .C’était pour lui, une sculpture vivante.

Imprimer

Association

Faire un don
Adhérer