Maigrir à l’aide de reproductions des sculptures de Giacometti

L'effet Giacometti

La plupart des personnes qui désirent perdre du poids entament un régime et pratiquent une activité physique. Elles sont peu nombreuses à disposer des posters ou des images de fond d'écran d’ordinateur de sculptures de Giacometti. Pourtant la manœuvre paraît efficace.

Une équipe de chercheurs suisse a expérimenté les effets des sculptures filiformes de Giacometti « Piazza » sur le comportement alimentaire.
Cette expérience a été réalisée sur 128 personnes placées devant un bureau équipé d'un écran d'ordinateur. La moitié d'entre elles faisait face à un écran blanc et représentait le groupe témoin, tandis que l'autre moitié avait comme fond d'écran l'œuvre de Giacometti « Piazza».

Ensuite on présentait à chaque sujet un plat contentant 20 chips, et on lui demandait d'indiquer s'il avait apprécié la collation en lui précisant qu'il pouvait manger autant de chips qu'il le désirait.

Afin de placer les participants en situation de contrainte sur le plan cognitif, on leur a proposé une épreuve de mémorisation de chiffres de niveaux différents  (soit 2, soit 10 chiffres à retenir). Même en présence de ressources limitées sur le plan cognitif, les sculptures de Giacometti influencent-elles positivement le comportement alimentaire?

Giacometti Piazza
Giacometti Piazza

21 % de chips en moins pour les contemplateurs de Giacometti

Les participants qui avaient été exposés à l'écran de Giacometti avaient consommé moins de chips que ceux qui avaient été exposés à un écran neutre. Fait important, l'effet était limité à ceux qui avaient déclaré aimer les chips, les personnes les plus enclines à en manger le plus.
Les chercheurs désiraient également savoir si le fait d'être en présence de ces sculptures  réduisait la consommation d'aliments "malsains" tout en évaluant l'influence des ressources cognitives disponibles. Car les prises de repas sont souvent associées à une charge mentale non négligeable, discussions, lecture, télévision, etc.

Les sculptures représentant des figurines humaines filiformes étaient utilisées comme des signaux environnementaux subtils. Cet « effet Giacometti » limitant la prise alimentaire était indépendant des ressources cognitives. Cela est d'autant plus intéressant que le plus souvent lorsque les gens sont assis pour manger leur esprit est occupé par beaucoup de choses, d'informations. Même dans ces situations les résultats de cette expérience suggèrent que les sculptures de Giacometti, ces signaux environnementaux subtils restent efficaces.

Rédacteur : Docteur Arcier, fondateur de Médecine des Arts
Médecine des arts® est une marque déposée. Copyright médecine des arts©

Source

Aline E. Stämpfli, Thomas A. Brunner. The art of dieting: Exposure to thin sculptures effortlessly reduces the intake of unhealthy food in motivated eaters. Food Quality and Preference 50 (2016) 88–93


 

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Yoga du musicien
Le Yoga du musicien
27,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°80
Revue Médecine des arts N°80
14,00 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer

Quiz

Testez votre estime de soi

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Sondage

Musiciens, quel régime faites-vous ?

Votez (37 votants)

Suivez-nous !

Inscription newsletter

Encyclopédie

  • Demis Roussos
  • Wilfrid Piollet
  • Hamama Faten
  • James Anderson DePriest
  • Ekberg Anita
Demis Roussos