Le café et ses effets sur la voix chantée et parlée

Effets généraux de la caféine

Le café représente la principale source de caféine en France. La caféine se trouve dans des pourcentages de concentration variés selon les variétés de café (2,8 % pour le robusta, de 0,9 à 1,2 % pour l'arabica), selon le type de torréfication, selon la préparation.[1]

 

Taux de caféine dans différents aliments et boissons
Type de produit Quantité de caféine
1 tasse de café moulu 60 à 120 mg
1 tasse de café instantané 40 à 60 mg
1 tasse de café décaféiné 5 à 10 mg
1 bonbon au café 1 à 2 mg
1 éclair au café 10 mg
1 crème dessert au café 25 mg

La caféine se retrouve dans différents produits naturels comme le thé, le chocolat, ou des produits synthétiques comme le coca-cola et les boissons énergisantes.

 

1 tasse de thé 30 à 60 mg de caféine
1 tasse de chocolat 5 à 10 mg de caféine
1 coca-cola de 33 cl 15 à 30 mg de caféine
Nombreux produits (format de 250 ml) 80 à 150 voire 500 mg

La caféine se retrouve également  dans de nombreux médicaments dont ceux de la liste suivante :

 

Nom composition de caféine par unité de prise Indications
Alepsal 100mg 25 mg antiépileptique
Antigrippine 10 mg affections douloureuses et fébriles
Vasobral 40 mg déficit pathologique cognitif et neurosensoriel chronique du sujet âgé
Propofan 30 mg douleurs et états fébriles
Sédaspir 50 mg douleurs ne répondant pas aux antalgiques utilisés seuls

Certains cosmétiques contiennent également de la caféine, tels que certains produits anti-âge, produits amincissants, shampooing, etc.

La caféine possède une structure proche d'un neuromédiateur, l'adénosine. La caféine va pouvoir saturer les récepteurs dévolus à l'adénosine et cette dernière ne pourra plus agir, son action sera bloquée. La caféine va ainsi intervenir en interférant dans toutes les réactions biochimiques où l'adénosine est active. La caféine va globalement inhiber l'action de l'adénosine. Ainsi, alors que l'adénosine favorise notre entrée dans le sommeil, une tasse de café va activer nos cellules et stimuler notre vigilance.

Effet sur le système cardio-vasculaire
La caféine augmente la contractilité cardiaque (effet ionotrope positif) et entraîne une accélération du rythme cardiaque (effet chronotrope positif).

Effet sur le système respiratoire
La caféine possède une action stimulante sur les centres respiratoires.

Effet sur le système nerveux central
Elle va stimuler également le système nerveux, l'éveil et la vigilance. La caféine a un effet antihypnotique. Elle améliore les performances et la mémorisation. On trouve également des effets sur l'humeur et l'attention, dose-dépendants. Mais au-delà d'une certaine dose, par ces effets adrénergiques, elle va aussi être stressogène. Selon les individus et les doses, le café peut être un facteur facorisant le trac du fait de la mise en éveil de l'organisme. Sa consommation peut se concevoir dans des pratiques plutôt globales et qui demandent une grande libération d'énergie, plus utile donc pour un one man show que pour le jeu d'un violoniste.
Le café est un excitant et à ce titre, il peut être gênant pour les instrumentistes à cordes et la main qui tient l'archet, plus difficile à contrôler, comme l'explique Renaud Capuçon qui ne s'accorde ce breuvage que les jours de relâche en général le dimanche : « Si je suis parisien et que je n'ai pas de concert, je jouis de ce dimanche avec intensité : je bois « mon » café dans « ma» tasse, je fume un cigare (l'un et l'autre sont totalement prohibés si je dois prendre mon violon et garder la main parfaitement sûre), je vais faire du sport - du vélo ou du tennis -.» [2]

Effet diurétique
Par son action vasodilatatrice, la caféine va faciliter la vascularisation du rein et son irrigation. Il en résulte une augmentation de la diurèse.

Effet sur le système de récompense (propriétés addictives)
Cet effet résulte de la potentialisation de la transmission dopaminergique. Plus les prises seront rapprochées, plus le cerveau associera cette sensation de bien-être à un comportement particulier et à l’environnement qui aura occasionné ces prises. Une dépendance psychique va d’abord se mettre en place, puis le corps s’habituera et s’adaptera à la substance ; les premiers symptômes de manque apparaîtront et la dépendance physique se mettra en place petit à petit.
L’action d’éveil et l’amélioration de la concentration sont aujourd’hui reconnues comme étant des sensations de récompenses.

Effet au niveau osseux
La consommation de caféine pourrait être associée à une excrétion majorée de calcium et à une perte osseuse, ce qui pourrait participer à l’apparition de l’ostéoporose.

Effet thermogène
« En bloquant la phosphodiestérase, la caféine permet d’augmenter la quantité d’AMPc et induit ainsi une action thermogénique via l’augmentation du métabolisme basal »

Effet de la caféine sur la surcharge adipeuse
La caféine permet la dégradation des triglycérides en acides gras estérifiés.

Effet bénéfique sur la mortalité et les maladies chroniques
Plusieurs études ont associé l’usage du café à un allongement de la durée de vie et la diminution du risque de développer des maladies chroniques telles que les maladies dégénératives, (Alzheimer, Parkinson), le diabète de type 2, les pathologies coronariennes et certains cancers.
Quelques études font état d’effets bénéfiques de la caféine sur certains types de cancer (sein, foie, rein, colon et rectum), alors qu'elle est incriminée dans d’autres types de cancer tels que le cancer du poumon.

[1] Anne-Laure Dillet Des boissons d'usage quotidien au service de la cosmétologie. Thèse 2010
[2] Journal la Croix, 10/04/2015

Imprimer

La boutique

Revues

Santé du chanteur N°84
Revue Médecine des arts N°84 Spécial voix et vent
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Somnolence, testez votre propension à vous endormir dans la journée ou en soirée

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Quiz

Problème de voix chantée ?

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

La boutique

Livres

Physiologie du chant
Physiologie et art du chant
25,00 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°63
Revue Médecine des arts N°63
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°57
Revue Médecine des arts N°57
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°52
Revue Médecine des arts N°52
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°45
Revue Médecine des arts N°45
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°31
Revue Médecine des arts N°31
14,00 € Accéder à la boutique