La méditation à l’intention des musiciens, chanteurs, danseurs

Quels sont les bénéfices sur la santé et le bien-être de la méditation ?

 Méditer et améliorer sa santé


Réduction du stress et de l’anxiété
Une revue de la littérature à partir des principales bases de données médicales mondiales met en évidence l’utilité des techniques de mindfullness, notamment la méthode MBSTR (Mindfullness-Based Stress Reduction) sur la réduction du stress dans diverses populations. Le MBSR est un entraînement séculier à la méditation sur la pleine conscience, fondé sur une méditation bouddhiste, qui a été développé dans le système hospitalier des Etats-Unis d’Amérique depuis plus de vingt ans par Jon Kabat-Zinn et qui est maintenant utilisé avec succès dans plus de deux cents hôpitaux pour diminuer les douleurs post-opératoires et celles associées au cancer et autres maladies graves. [4]. L’intérêt de la méditation sur le stress et l’anxiété a fait l’objet de nombreuses publications médicales notamment dans la littérature anglo-saxonne. Praissman a réalisé en 2008 une revue de cette littérature médicale qui plaide en faveur d’une réduction de l’anxiété et du stress. [5]

Amélioration du sommeil
Les troubles du sommeil sont communs et associés généralement à une dégradation de la santé. Les processus cognitifs caractérisés par le stress et l’inquiétude peuvent causer ou contribuer à des problèmes de sommeil. L’étude de Winbush évalue le fait que le sommeil peut être amélioré par MBSR. Si selon cette étude la MBSR n’augmente pas la durée et la qualité du sommeil, elle montre que l’augmentation de la méditation est associée à l’amélioration du sommeil. [6]

Prévention des troubles cardiovasculaires
De nombreuses études sont en faveur du rôle important du stress dans les troubles cardiovasculaires et des techniques méditatives comme facteurs de diminution du stress. La méditation transcendantale se distinguent d’autres techniques de méditation pas seulement par son origine et par ses procédures mais aussi par ses larges fonds de recherche pour tester cela. Les arguments pour les capacités de la méditation à réduire les facteurs de risques traditionnels et nouveaux pour les troubles cardiovasculaires incluent : 1) la diminution de la pression artérielle, 2) la réduction du tabac et de l’alcool, 3) la diminution du cholestérol et des lipides, la diminution de la pression sanguine et 4) la diminution du stress psychosocial. Kenneth fait l’hypothèse que la réduction du risque cardiovasculaire par la méditation pourrait être en relation avec l’action de celle-ci sur le système neurovégétatif et endocrine (réaction de stress).  [7]
Paul-Labrador M a réalisé en 2007 auprès de 87 patients présentant des troubles cardiovasculaires une étude sur l’intérêt de la pratique de la méditation transcendantale sur leur santé. L’échantillon de patients qui suivaient ces pratiques méditatives durant 16 semaines était comparé à un échantillon qui suivait des séances d’information et de discussion. Le résultat de ces travaux mettait en évidence l’intérêt de la méditation sur ces troubles du fait de ces effets sur la tension artérielle et sur la résistance à l’insuline. Des travaux complémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats. [8]

Réduction de l’hypertension
Manikonda JP ont étudié en 2008 sur une population d’hypertendus l’effet de la méditation combinée à des techniques respiratoires comparé à une population où ces techniques n’étaient pas utilisées. Ces techniques induisaient une diminution clinique consistante du rythme cardiaque et de la pression artérielle systolique et diastolique mesurée durant ces techniques. [9]

Action sur la douleur
La méditation pourrait apporter un apaisement de certaines douleurs. Une étude a permis d’évaluer le rôle de la méditation sur certaines douleurs chroniques, 3/4 des patients ayant participé à un atelier de méditation ont indiqué qu’ils avaient été satisfaits de ces techniques sur la douleur. [10] Une étude plus récente a mis en évidence l’efficacité de la méditation sur un échantillon de sujets de plus de 65 ans souffrant de douleur lombaire. Elle indiquait qu’il avait été constaté : une diminution de la douleur, l’amélioration de l’acceptation de cette douleur et l’augmentation des capacités fonctionnelles. [11]

Action sur la peau
Selon les chercheurs, la méditation peut même faire disparaître certaines lésions cutanées. Une étude a examiné 37 patients souf¬frant de psoriasis qui étaient sous traitement à l’ultraviolet. Durant le traitement, on a demandé à la moitié des patients d’écouter des cassettes audio de méditation. Les sujets du groupe “méditation” se sont améliorés beaucoup plus rapidement que ceux qui n’ont pas écouté de cassettes audio. [12]

L’effet sur l’immunité
Le stress, des exercices physiques exigeants réduiraient temporairement nos capacités immunitaires. Cette diminution de l’immunité dans ces conditions entraînerait l’augmentation de certaines substances chimiques dans le sang. Ces substances chimiques seraient à un niveau plus faible chez les athlètes qui méditent. [13] Une étude a été réalisée sur des patients atteints de dermatomyosite qui pratiquaient la méditation transcendantale et des techniques d’imagerie mentale. Les résultats de cette étude démontrent une relation statiquement significative entre les thérapies psycho-corporelles et l’amélioration de la dermatomyosite, probablement du fait de l’influence du système immunitaire humoral. [14]

L’aide à la prise en charge des addictions (tabac)
Davis JM a entrepris une étude pilote en 2007 sur les techniques méditatives auprès de patients volontaires pour cesser de fumer. La technique utilisée était la méditation de pleine conscience (MBSR) ; les sujets fumaient en moyenne 20 cigarettes par jour depuis près de 30 ans. Six semaines après leur arrêt initial, 56 % des personnes avaient maintenu leur abstinence. Les sujets qui dès le départ montraient un plus grand intérêt à apprendre la méditation avait un taux de réussite plus élevé pour arrêter définitivement de fumer. [15]

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Quelle est votre anxiété générale ? Test 1, genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Cursus Médecine des arts-musique

Inscription 2017-2018