Dystonie de fonction du musicien et neurochirurgie stéréotaxique

Neurochirurgie stéréotaxique chez un musicien, guitariste

Dystonie chez un guitariste et neurochirurgie

Malgré les progrès thérapeutiques de la dystonie focale du musicien et l’évolution favorable après les techniques rééducatives pour plus de la moitié des musiciens touchés, la dystonie reste une pathologie fonctionnelle redoutable pour le musicien.

Dans nombre de cas, la dystonie de fonction ne permet plus au musicien la poursuite d’une carrière professionnelle de haut niveau, aussi de nouvelles thérapeutiques sont tentées dans certains pays.
C’est le cas au Japon et en Inde, où des chirurgiens mettent en place dans un nombre limité de cas des traitements neurochirurgicaux sous stéréotaxie.

Dystonie de fonction chez un guitariste, une chirurgie d'exception

Abhishek Prasad est un guitariste indien de 37 ans qui présentait une dystonie focale au niveau de la main et des doigts du côté gauche. La dystonie de fonction ne lui permettait plus de retrouver un jeu guitaristique correct.

Cadre de stéréotaxie Elekta®
Cadre de stéréotaxie Elekta®

Le docteur Sharan Srinivasan lui a proposé d’intervenir chirurgicalement par la technique neurochirurgicale stéréotaxique. Cette technique chirurgicale permet une chirurgie alors que le patient est « éveillé ». La procédure chirurgicale a duré 7 heures.

L’intervention se fait alors que le musicien Abhishek Prasad joue de la guitare. Le trouble dystonique se manifeste, tandis que le chirurgien repère les zones précises à l’origine du trouble et teste l’action de l’acte chirurgical. Cette chirurgie éveillée permet au chirurgien de s’assurer qu’il ne lèse pas accidentellement d’autres fonctions cérébrales qui ne doivent pas être impactées par la technique chirurgicale.
Chaque fois que le chirurgien intervient sur un circuit du cerveau, le musicien estinvité à jouer. « A la sixième intervention du chirurgien, mes doigts, dit le guitariste Abhishek Prasad, se sont étendus et fléchis normalement. J'étais normal sur la table d'opération. »

Le musicien a eu l’occasion de décrire ce qu’il ressentait lors de cette « chirurgie éveillée » et combien cette situation était étrange  « J'étais étonné de voir mes doigts s'améliorer magiquement sur la table d'opération elle-même. À la fin de la chirurgie, mes doigts étaient guéris à 100 % et je pouvais les déplacer comme auparavant »[1].
Néanmoins le musicien indique que « sa main gauche et sa jambe gauche étaient un peu plus faible maintenant ». Mais il compte se remettre complétement dans un mois à sa pratique professionnelle habituelle.

La chirurgie de la dystonie de fonction du musicien n’en est qu’à ses débuts et on peut estimer qu’aujourd’hui il s’agit d’exceptions, puisque peu de cas ont été traités de cette manière.

Depuis quelques années, le chirurgien japonais Horisawa réalise ce type d’intervention et a fourni ses premiers résultats sur un très petit nombre de cas. La neurochirurgie consistait en une thalamotomie ventro-orale. Tous les patients sur quinze cas ont connu une amélioration spectaculaire en dehors d’un musicien après un suivi de près de 38 mois.

La rééducation de la dystonie de fonction encore la meilleure voie pour la guérison

Il est à noter que cette technique neurochirurgicale que l’on peut considérer comme expérimentale se fait dans des pays où les traitements rééducatifs semblent peu ou pas utilisés. Le traitement chirurgical doit rester dans un cadre expérimental et exceptionnel, il devrait permettre au-delà de l’acte chirurgical de mieux comprendre les processus en jeu dans la dystonie focale du musicien.

Les techniques rééducatives qui sont développées en France et plus largement en Europe nécessitent d’être améliorées. Les traitements doivent correspondre à des protocoles reproductibles et validés et les résultats enregistrés avec des procédures analytiques permettant des études épidémiologiques évaluatives.
Il nous paraît utile de préciser que la rééducation de la dystonie fonctionnelle du musicien doit être pratiquée dans une unité spécialisée par des rééducateurs spécialisés dans ce domaine afin d’obtenir les meilleurs résultats.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La neurochirurgie par stéréotaxie est une technique utilisée pour atteindre des zones profondes du cerveau de manière précise, en s’aidant d’un repérage neuroradiologique.
Elle permet de définir la position d’une structure grâce à un système de coordonnées dans l’espace et de l’atteindre pour procéder à un traitement, une biopsie, etc. Le but de la méthode est d’être le plus précis possible dans la cible et le moins invasif possible dans le trajet à travers le cerveau.
La neurochirurgie par stéréotaxie est principalement réservée aux traitements de tumeurs cérébrales, parfois de pathologies comme certaines formes d’épilepsie, de maladie de Parkinson. Des services chirurgicaux sont actuellement dédiés à cette forme de chirurgie avec un niveau d’expertise élevé.

Rédacteur Docteur Arcier, président fondateur de Médecine des arts®
Médecine des arts est une marque déposée. Copyright médecine des arts©

Bibliographie

[1] Stephen Matthews Musician strums guitar brain surgery 20 juillet 2017 dailymail
[2] Horisawa S, Taira T, Goto S, Ochiai T, Nakajima T. Long-term improvement of musician's dystonia after stereotactic ventro-oral thalamotomy. Ann Neurol. 2013 Nov;74(5):648-54.


 

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°82
Revue Médecine des arts N°82 : Le pouce du musicien
14,00 € Accéder à la boutique

Consultation pluridisciplinaire pour le musicien

Consultation gratuite pour le musicien


La boutique

Revues

Revue Médecine des arts N°80
Revue Médecine des arts N°80
14,00 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le corps du musicien
Le corps du musicien
29,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Prévention des pathologies des musiciens
Prévention des pathologies des musiciens
29,50 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer