Dépression chez les jeunes gothiques

 

 

Les adolescents qui s'identifient à la sous-culture gothique auraient un risque accru de dépression et d'automutilation, selon une étude de chercheurs anglais.

Les adolescents qui se sont identifiés très fortement d'être un "goth" à l'âge de 15 ont été trouvés à être trois fois plus susceptibles d'être cliniquement déprimés et étaient cinq fois plus susceptibles d'automutilation à 18 ans que les jeunes qui ne se reconnaissent pas dans la subculture goth.
Le responsable de cette étude  le Dr Lucy Bowes, de l'Université d'Oxford précise que : « Notre étude ne montre pas que d'appartenir à la sous-culture gothique est une cause de dépression ou d'automutilation, mais plutôt révèle le fait que certains  jeunes gothiques sont plus vulnérables au développement de ces troubles.»
Lors de cette étude, les chercheurs ont examinés une population d'adolescents de 15 ans et les ont notamment questionnés sur leur groupe d'appartenance et d'intérêt pour certains groupes de sous-culture : « skatteurs, sportifs, populaire, solitaires, bimbos, gothiques ». Cette même population était étudiée à l'âge de 18 ans sur leur état psychologique (états dépressifs, automutilations, tendances suicidaires).
Les auteurs de cette étude montrent que les adolescents qui s’identifiaient fortement à la culture gothique à l’âge de 15 ans avaient environ trois fois plus de risque (3,67) d’être dépressif à l’âge de 18 ans que les autres. La pratique de l'automutilation était cinq fois plus fréquente chez les jeunes gothiques par rapport aux autres populations de jeunes adolescents.
Ce risque relatif appartenant aux populations de jeunes gothiques était présent même en prenant compte les facteurs individuels, familiaux ou sociaux de ces jeunes.

Pour Lucy Bowes, cette étude ne montre pas que l'appartenance des adolescents est un lien causal avec la dépression et de mutilation, mais qu'il existe une corrélation réelle. Lucy Bowes explique que l'appartenance à la mouvance gothique peut être un refuge compréhensif pour certains jeunes en difficultés et qui ne se conforment pas aux normes sociales. Ainsi, ils se construisent une identité collective et finalement un peu protectrice. « Les adolescents qui sont sensibles à la dépression ou aux automutilations pourraient être attirés dans certains contextes par la sous-culture gothique qui est connue pour rassembler les individus marginalisés » rajoutaient le docteur Rebecca Pearson coauteur de l'étude.
Les chercheurs précisent que le lien entre dépression et mouvance gothique pourrait s'expliquer par un « effet de contagion par les pairs.»
Dans la mesure où l'appartenance à cette culture est prédictive du risque de dépression, les parents et les thérapeutes  doivent apporter leur aide et le soutien nécessaire aux adolescents qui semblent le plus à risque.

Rédacteur. Docteur Arcier, président fondateur de Médecine des arts®
Médecine des arts® est une marque déposée. Copyright médecine des arts©

Sources

Bowes L, Carnegie R, Pearson R, Mars B, Biddle L, Maughan B, Lewis G, Fernyhough C, Heron J. Risk of depression and self-harm in teenagers identifying with goth subculture: a longitudinal cohort study. Lancet Psychiatry. 2015 Aug 20.


Médecine des Arts®    
715 chemin du quart 82000 F-Montauban
Tél. 05 63 20 08 09 Fax. 05 63 91 28 11
E-mail : mda@medecine-des-arts.com
site web : www.medecine-des-arts.com

Imprimer

Quiz

Quelle est votre anxiété avant cette représentation publique (scène, jury, concours...) Test 1. Genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

La boutique

Livres

Le trac, le maîtriser
Le trac, stratégies pour le maîtriser
25,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Le trac Le comprendre pour mieux l'apprivoiser
Le trac. Le comprendre pour l'apprivoiser
23,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Psychologie de la musique
50 ans de psychologie de la musique
25,50 € Accéder à la boutique

La boutique

Livres

Sophrologie pour le musicien
Sophrologie pour les musiciens
16,00 € Accéder à la boutique

Association

Faire un don
Adhérer