Crampes d'effort chez les artistes (danseurs, circassiens, musiciens)

Musicien, danseur, circassien et crampes d'effort

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les crampes musculaires d’effort représentent une affection courante et banale lors de certaines pratiques artistiques. Danseurs, circassiens, musiciens, chanteurs connaissent bien les symptômes et les troubles en général bénins qui peuvent survenir dans certaines conditions de pratique. Des précautions simples permettent de les prévenir et des mesures correctrices les atténuent lorsqu’elles souviennent.

Yvan  est un batteur de 22 ans. Il pratique depuis une dizaine d’années. Il prépare un concours pour entrer dans une école pour perfectionner sa pratique. Parallèlement, il donne quelques cours et joue régulièrement au sein d’un groupe. Sa pratique est devenue plus intense pour se mettre au niveau du concours qu’il doit passer prochainement. Il enchaîne donc de nombreuses heures de pratique. Dans son groupe, il joue un répertoire très exigeant, un jeu particulièrement agressif.
Lorsqu’un concert se prolonge, Yvan est gêné par des crampes au niveau de l’avant-bras droit. Il s’agit de contractures musculaires douloureuses qui lui imposent le plus souvent de modifier complètement son jeu ou d’arrêter. Les bilans qu’il a entrepris et les examens qu’il a réalisés se sont avérés normaux et le diagnostic de crampe d’effort a été porté. Pour autant, il a l’impression que sa technique n’est pas parfaite, il a souffert de manière récurrente de multiples TMS du membre supérieur.

Betty est une danseuse contemporaine de 35 ans, intermittente du spectacle. Lors d’une tournée en Amérique du Sud, elle a eu à de multiples occasions des crampes au mollet gauche en fin de prestation. Il est à noter qu’elle dansait sur un sol dur, dans des conditions inhabituelles, notamment sur le plan climatique et environnemental, chaleur et altitude durant la majorité des spectacles.

Rafi est circassien. ll pratique en trio de bicyclettes acrobatiques, un spectacle original qui dure peu de temps, ½ heure environ, mais très explosif, très rapide, « trépidant ». A 3 ou 4 occasions cette saison, il a eu des crampes particulièrement douloureuse de son mollet droit, mais aussi parfois successivement à droite, puis à gauche. Il a passé une période de fatigue durant l’hiver, avec une succession d’infections virales, qui l’a particulièrement épuisé.

Si en règle générale les crampes d’effort chez les artistes sont banales, il est nécessaire devant des récidives de faire un bilan afin d’écarter des causes pathologiques. La présence de crampe devrait faire reconsidérer a minima la manière de pratiquer, sa technique, la gestion et le rythme des répétitions et des spectacles, l’environnement de la pratique, le matériel, l'hygiène de vie, ce qui ne peut être qu’utile sur le moyen et long terme.
Ainsi de tels épisodes devraient cesser définitivement. Yvan,  Betty, Rafi ont pu continuer leur pratique sans le retour de ces crampes et pratiquer leur art dans des conditions plus respectueuses de la physiologie.

Imprimer

La boutique

Revues

Revue Médecine des arts n°81
Revue Médecine des arts N°81
14,00 € Accéder à la boutique

Quiz

Quelle est votre anxiété générale ? Test 1, genre masculin

Accéder à notre quiz Accéder à tous nos quiz

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Cursus Médecine des arts-musique

Inscription 2017-2018