Aponévrosite plantaire moyenne d’insertion chez les danseurs, circassiens, musiciens (fanfares)

Traitement et prévention de l'aponévrosite plantaire chez le danseur

Comment traiter l’aponévrosite plantaire d’insertion ?

Repos relatif

Il repose sur le repos relatif du pied douloureux et par une prise en charge plus volontiers par une équipe pluridisciplinaire qui porte une réflexion complémentaire sur la pratique artistique : méthode de travail, temps de travail, technique, type de sol etc. L’analyse des conditions de l’activité et des pratiques périphériques fait partie de l’examen, de la compréhension de ces mécanismes, de la prévention primaire et tertiaire en évitant l’affection et les récidives.

Contrôler l'inflammation

Contrôler l’inflammation par des massages de glace (massage de 10 mn sur le site de la douleur, si possible plusieurs fois par jour) et d’autres thérapies analgésiques est nécessaire dans la première phase de l’affection. Le repos relatif permet de diminuer la tension sur l’attache du fascia plantaire.

Traitements rééducatifs

Les traitements rééducatifs ont une efficacité souvent supérieure à l’utilisation d’anti-inflammatoires.
Les techniques de bandage et strapping semblent apporter une amélioration mais n’ont pas été évaluées de manière adéquate dans le traitement de l’aponévrosite plantaire. Il s’agit de strapping de soutien de la voûte longitudinale.
Les traitements par anti-inflammatoires non stéroïdiens sont d’autant plus efficaces qu’ils sont prescrits dans les premiers temps de l’affection et qu’il s’agit bien d’un processus inflammatoire qui est à l’œuvre.
 

Infiltration de corticoïdes

Le recours aux infiltrations locales de corticoïdes doit se faire sous guidage échographique et plus volontiers dans le cas de myo-aponévrosite ou de lésions chroniques. Cette indication doit être portée en ayant pesé les risques de rupture aponévrotique et dans les situations de résistance au traitement médical. Ce traitement ne saurait être appliqué qu’en association de l’ensemble des autres mesures.
 

Ondes de choc extracorporelles

Le traitement par ondes de choc extracorporelles semble donner des résultats dans les aponévrosites chroniques, mais il manque des études comparatives pour évaluer ces résultats.
Les traitements rééducatifs et podologiques visent à apporter de la force et de la flexibilité aux tissus concernés. Les exercices d’étirement s’avèrent souvent efficaces pour gagner de la mobilité des tissus. Le port d’orthèses peut avoir son indication. Les agents physiques comme les ultrasons, la cryothérapie, l’électroanalgésie où l’ionophorèse peuvent être également indiqués.
La chirurgie doit rester de toute manière exceptionnelle.

Quelle est la prévention de l’aponévrosite plantaire ?

  • Echauffement : augmentation graduelle de l’intensité de l’effort et étirements vont permettre une meilleure adaptation physique
  • Eviter les pratiques dans un environnement inadéquat ; surfaces dures, mauvais chaussage, longue marche
  • Les pauses dans la pratique, le repos aux premiers signes de douleurs, un repos suffisant pour éviter la récidive

Des exercices de renforcement, par exemple :

« Balle Plantaire : placer une balle de tennis sous l’arche du pied. Bouger lentement le pied d’avant en arrière en roulant la balle sous le pied. Ceci procure un massage et un étirement des structures sous le pied.

Marche sur les orteils : Se tenir debout, nu-pieds, et se soulever sur la pointe des pieds et des orteils. Trouver son équilibre et faire quelques petits pas lents. Maintenir une position droite et en équilibre et demeurer le plus haut possible sur les pieds. Faites 3 séries de ces exercices avec une petite pause entre chacune.

Exercices d’étirements :

  • S’agenouiller sur un pied avec les mains au sol de chaque côté. Placer le poids du corps au dessus du genou et lentement amener le genou vers l’avant. Garder les orteils au sol en arquant le pied.(exercice 1)
  • S’agenouiller avec les mains de chaque côte du sol. Placer le poids en arrière progressivement (exercice 2).
exercice 1 : à gauche
exercice 2 : à droite
  • Un autre étirement consiste en placer la jambe sur la cuisse controlatérale puis avec la main à agripper l’extrémité du pied et tirer les orteils vers l’arrière. Répéter le mouvement 10 fois et faire 3 séries identiques dans la journée.

  • un autre exercice consiste à placer le pied à plat sur un drap de bain. Ensuite lentement en recourbant le drap agripper le drap avec les orteils. Faire ce mouvement 3 à 5 fois deux fois par jour.

un autre exercice consiste à placer le pied à plat sur un drap de bain. Ensuite lentement en recourbant le drap agripper le drap avec les orteils. Faire ce mouvement 3 à 5 fois deux fois par jour.

Une bonne hygiène de vie et une hydratation en relation avec sa pratique artistique et l’environnement de l’activité.

Quels sont les conseils à appliquer lors de la reprise après une aponévrosite plantaire ?

Concernant la reprise

  •   Suivre les conseils de l’équipe médico-pédagogique
  •   Reprendre prudemment après une semaine sans douleur
  •   Reprendre graduellement, par étape d’une durée augmentée
  •   Adapter les exercices en choisissant les moins traumatisants
  •   Reprendre à l’étape antérieure lors de la présence d’une douleur
  •   Appliquer de la glace (10 mn) après chaque session
  •   Appliquer des étirements avant et après chaque session
  •   Développer une prévention globale pour l’ensemble de ses activités personnelles

Rédacteur : Docteur ARCIER, président fondateur de Médecine des arts®
Médecine des arts® est une marque déposée. Copyright médecine des arts©

Bibliographie

  1. Chigwanda PC. A prospective study of plantar fasciitis in Harare. Cent Afr J Med. 1997 ;43:23-5.
  2. Furey JG. Plantar fasciitis : the painful heel syndrome. J Bone Joint Surg Am 1975 ; 57:672-3.
  3. Galimard E. Correspondances en Nerf et Muscles. Vol. I –n°3-4 juillet-décembre 2006.
  4. Lechevalier D. Les pathologies de l’aponévrose plantaire. Réflexions rhumatologiques 1999 ; 20 (3) : 5-8.
  5. Lynch DM, Goforth WP, Martin JE, Odom RD, Preece CK, Kotter MW. Conservative treatment of plantar fasciitis. A   prospective study. J Am Podiatr Med Assoc 1998 ;88:375–380.
  5. Mathieu P. Pathologies de l’aponévrose plantaire. Intérêt de l’imagerie. Comparaison des différents imageries.   Réflexions rhumatologiques 1999 ; 20 (3) : 9-13.
  6. Singh D, Angel J, Bentley G, Trevino SG. Plantar fasciitis. BMJ 1997 ;315:172-5.
  7. Sadat-Ali M. Plantar fasciitis/calcaneal spur among security forces personnel. Mil Med 1998 ;163:56-7.
  8. Rachelle Buchbinder, M.B., B.S., F.R.A.C.P. n engl j med site nejm. 350 ;21
  9. Riddle DL, Pulisic M, Pidcoe P, Johnson RE. Risk factors for Plantar fasciitis : a matched casecontrol study. J   Bone Joint Surg Am. 2003 ;85-A(5):872-7.
  10. Roxas M. Plantar fasciitis : diagnosis and therapeutic considerations. Altern Med Rev. 2005 Jun ;10(2):83-93.
  11. Stadler TS, Johnson ED What is the best treatment for plantar fasciitis ? Fam Pract Inq Net. 2003 ; 5(9.

 


 

Imprimer

S'abonner à la Revue Médecine des arts

Santé du danseur


Association

Faire un don
Adhérer