Aponévrosite plantaire moyenne d’insertion chez les danseurs, circassiens, musiciens (fanfares)

Le diagnostic de l'aponévrosite plantaire

Comment établir le diagnostic ?

Les éléments cliniques seront complétés par un bilan radiographique et échographique. Les radiographies montreront parfois une épine calcanéenne, mais ce n’est ni un signe nécessaire, ni suffisant, mais un argument supplémentaire (elle existe chez 20 % des patients qui ne présentent pas d’aponévrosite).
L’échographie devient l’examen de référence. On va retrouver un épaississement hypoéchogène à bords flous au niveau de l’aponévrosite, par rapport à l’aponévrose qui se présente sous la forme d’une bande hyperéchogène fine bien limitée dans le tiers postérieur de l’aponévrose plantaire.
L’IRM de l’aponévrose plantaire confirmera si nécessaire le diagnostic. Les examens biologiques sont normaux.
Il est à noter que sur le plan anatomo-pathologique, une inflammation n’est pas toujours constatée et on ne retrouve en général pas de cellule inflammatoire ; ’il s’agit plutôt d’une tendinose, l’aponévrosite étant alors une dégénérescence progressive des tissus du fait des microtraumatismes répétés.

Quels sont les diagnostics différentiels de l’aponévrosite plantaire moyenne d’insertion ?

 

Aponévrosite moyenne du corps de l’aponévrose (ou fasciite plantaire)
Rupture de l’aponévrose plantaire
Aponévrosite plantaire inflammatoire d’une spondylarthropathie
Fracture de contrainte du calcanéum
Bursite subcalcanéenne
Apophysite calcanéenne
Maladie systémique inflammatoire
Goutte
Ostéomyélite
Maladie de Paget
Diabète
Xanthome plantaire
Thrombose de la veine plantaire
Tumeurs ou métastases
Neuropathies périphériques
Maladie de Ledderhose
Talalgie diffuse plantaire et en couronne du pied creux
Talalgie par talonnade
Syndrome canalaire du nerf calcanéen
Syndrome canalaire du nerf plantaire latéral médian
Radiculalgie S1
Imprimer

S'abonner à la Revue Médecine des arts

Santé du danseur


Association

Faire un don
Adhérer