Ambitus

Voix
L’étendu vocale, ou ambitus, est représentée par toute la gamme des fréquences qu’une voix peut couvrir, de la note la plus grave qui peut être émise, sans aucune considération esthétique, à la note la plus aiguë.

Ambitus (d’un instrument)
désigne son étendue entre la note la plus grave et la note la plus aiguë qu’il soit capable d’émettre. Par extension on parle de l’ambitus d’une séquence de notes, intervalle entre la note la plus grave et la plus aiguë de cette séquence. Exemple : la flûte a un ambitus de trois octaves. Contrairement à la tessiture, la notion d’ambitus est indépendante du registre : elle ne désigne pas explicitement les notes extrêmes, mais leur intervalle.

s.m.
Nom qu’on donnait autrefois à l’étendue de chaque ton ou mode du grave à l’aigu ; car quoique l’étendue d’un mode fut en quelque manière fixée à deux octaves, il y avait des modes irréguliers dont l’ambitus excédait cette étendue, et d’autres imparfaits où il n’y arrivait pas.
Dans le plain-chant, ce mot est encore usité ; mais l’ambitus des modes parfaits n’y est que d’une octave : ceux qui la passent s’appellent modes superflus ; ceux qui n’y arrivent pas, modes diminués. (Voyez Modes, Tons de l’Eglise.)
Dictionnaire de musique, Jean-Jacques Rousseau, 1767


Rédacteur Docteur A. Arcier président fondateur de Médecine des arts®
Médecine des arts® est une marque déposée.Copyright médecine des arts©

Médecine des Arts®    
715 chemin du quart 82000 Montauban (France)
Tél. 33 (0)563200809 Fax. 33 (0)563912811
E-mail : mda@medecine-des-arts.com
www.medecine-des-arts.com

Imprimer

Association

Faire un don
Adhérer

Formation Médecine des arts-musique

Cursus Médecine des arts-musique